Serveur Roleplay Lineage ][
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Race Elfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Besmereth
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
avatar

Messages : 3129
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 72

Personnage 1 : Sheelba
Einhasadien
Sombre
Personnage 3 : PNJs Orcs
Orc

MessageSujet: La Race Elfe   Mar 5 Juin 2012 - 15:21




La Race Elfique





Histoire des elfes :

La race des elfes fut créée par Shilen à partir des feuilles d'un arbre, après quoi Einhasad leur insuffla l'esprit de l'eau claire et paisible pour leur donner la vie. Plus doués en magie que les autres races, ils furent chargés par les Géants de s'occuper de diplomatie et de politique. Mais après leur disparition suite à la colère dévastatrice d'Einhasaad, les elfes eurent enfin la possibilité de se gouverner seuls. Plus intelligents et plus sages qu'aucune autre race, les Elfes devinrent une race dominante grâce à leur exceptionnelle maîtrise de la magie. Cependant, cette période fut de courte durée car, au cours de la terrible guerre contre les Orcs, les Elfes commirent l'erreur de confier le secret de l'apprentissage de la magie aux humains, qui s'empressèrent de les doubler... l'Alliance des elfes et des humains remporta la grande guerre contre les orcs, mais les humains trahirent leurs alliés.
La race des elfes fut donc contrainte de se réfugier dans leurs épaisses forêts et d'y demeurer cachés, dressant autour d'eux une infranchissable barrière de magie.

La division entre les elfes et leurs frères sombres est ancienne. La race des elfes bruns, trouvant les elfes naïfs et pleutres de ne pas fomenter de vengeance suite à la trahison humaine, choisirent d'écouter Dasparion et de reprendre l'usage de la magie interdite. Ils furent chassés des terres elfiques et maudits par les elfes sylvains : ils devinrent les elfes sombres.
Les elfes savent pertinemment qui est leur créatrice, et assument fort bien d'avoir fait le choix de prier la déesse Eva, qui reprit l'élément tutélaire de l'eau : ils la préférèrent à la traîtresse Shilen pour son dévouement, sa gentillesse, son intelligence, son goût pour les arts et son don pour la magie.

Plus tard, une autre division se fit au sein du peuple elfique, mais moins violente, entre ceux que l'on nomme Elrims, les elfes vivants dans les villes, qu'il s'agisse de Galadhemel ou d'autres cités, et les Sylves, descendants des elfes sylvains, préférant la vie au plus près de la nature.

Lors de la grande bataille de Ferrum qui opposa chacune des races, les Elfes subirent des pertes phénoménales, qui réduisirent presque la totalité de l'aristocratie elfe au néant ainsi que les guerriers et mages les plus âgés. Il n'y eut, dit-on, qu'une seule survivante à cette bataille. On raconte qu'elle vit toujours à Galadhemel et qu'il vaut mieux ne pas prononcer le nom de Ferrum devant elle...



Apparence :

De manière générale, leur apparence est très soignée et laisse transparaître leur grande beauté.

Mince et de moyenne à haute taille (1m70 à 1m95 pour les plus grands), les elfes sont sveltes et agiles. Leurs membres sont longs et fins, ce qui explique leur étonnante agilité et souplesse.
Leur peau est pâle, semblable à l'albâtre, mais certains elfes Sylves peuvent arborer un bronzage clair et velouté.
La teinte de leurs yeux est généralement claire, bleu ou verte, parfois noisette. De même que leurs cheveux, très fins, dont la couleur est plutôt claire et pâle.

Leur style vestimentaire peut-être très varié. En société, les Elfes aimeront à porter de belles et riches étoffes, souvent très colorées : du vert, du bleu, de l'or et de l'argent, ils ne portent que rarement de couleurs très sombres. Lorsqu'ils chassent, ils portent des tenues pratiques de cuir, mais souvent très décorées, d'arabesques et de signes complexes. Lorsqu'ils portent l'armure, ils ont beaucoup de prestance : du métal brillant, des pierres précieuses viennent souvent les orner.



Caractère :

Les elfes sont une allégorie de la beauté et ils en ont conscience. Fils et filles de l'eau, ils sont généralement calmes et réfléchis, mais leur rancœur peut durer des siècles. Ils aiment les arts et la nature et se complaisent dans une existence calme et mesurée. Peuple fier, ils sont la race noble par excellence et se caractérisent par leur grande sagesse.

La recherche de la beauté et de la perfection fait partie de leur culture, ce qui explique leurs tenues toujours très sophistiquées et travaillées, en harmonie complète avec le reste de leur personne.



Mode de vie :

Les Elfes forment une communauté relativement soudée, et le lien entre les différents individus est très important du fait de leur nombre en diminution.
Ils ont l'habitude de vivre proches les uns des autres, et conçoivent de bonnes relations de voisinage entre eux.

Habituellement affables, les Elfes aiment s'adonner à leurs passions tels que les arts (musique, chant et peinture), mais aussi les arts du combat (tir à l'arc, combat à l'épée...) Centenaires, ils conçoivent la vie et le temps d'une manière différente que les humains, pouvant fort bien passer des décennies à se consacrer à un seul art pour s'améliorer.
Perfectionnistes, ce sont des êtres exigeants envers eux-même, mais aussi envers les autres, ce qui peut les faire paraître hautains. Pourtant, ils n'hésiteront pas à apporter leur aide à qui la mérite.

Les naissances sont célébrées de même que les morts, qui sont déplorées et font l'objet de cérémonies très policées.
Le culte est primordial au sein de la société Elfique et chaque enfant Elfe né à Galadhemel se voit enseigner les dogmes et les principes du culte d'Eva. Ils l'honorent chaque jour et respectent son élément et la nature dont elle est la déesse.

Contrairement à l'idée reçue, les Elfes ne sont pas végétariens. Ils se nourrissent certes des produits de la nature, mais aussi des poissons qu'ils peuvent pêcher dans le lac Iris ainsi que des animaux que les chasseurs tuent au sein des grandes forêts de leurs territoires. Leur cuisine est d'ailleurs réputée pour être très raffinée.



Maturité et longévité :

On les dit immortels, mais en réalité, les plus vieux elfes atteignent rarement les deux millénaires. Un elfe atteint sa majorité vers 140 ans environ et connaît les prémisses de son éducation vers 10 ans.



Mariage :


Traditionnellement, le mariage chez les elfes est une cérémonie relativement courante, mais non obligatoire. C'est une cérémonie d'ordre sacré, mais il arrive souvent que deux amoureux perdurent ensembles tout au long de leur vie sans accomplir la cérémonie de mariage, et sans être mal jugé par la société.

L'union elfique est librement consentie : elle ne peut être décidée que par les deux personnes concernées, mais la situation idéale nécessite la bénédiction des parents. Il arrive parfois que des unions soient scellées pour d'autres raisons que l'amour (raisons diplomatiques ou familiales), mais elles sont rares et ne se déroulent jamais sans le consentement mutuel des mariés.

Généralement, les elrims se marient donc par amour. Ils choisissent eux-même leur conjoint, et se trompent rarement. D'un naturel droit et résolu, les elfes ne sont pas enclins au libertinage au sein du couple, et encore moins du mariage.

Un peu avant la cérémonie, les elfes peuvent choisir la durée pour laquelle ils se marient. C'est une particularité de la société elfique : Eva étant la déesse de l'amour et surtout de la compassion, beaucoup d'elfes considèrent ne pas vouloir forcer leur conjoint à demeurer avec eux si la passion s'est éteinte. Ils peuvent évidemment renouveler leurs voeux si leur amour perdure au delà de la durée fixée. Nombre d'entre eux font donc le choix, au moment de l'union, de s'unir tant que leur amour perdurera, ou bien jusqu'à la mort de l'un des deux conjoints, ou encore pour cette vie et les autres. Il arrive parfois, mais c'est un cas très rare, de voir deux elrims se séparer d'un commun accord, et pour leur bien à tous deux, afin de ne pas s'enfermer dans une relation qui les ferait souffrir inutilement.

La cérémonie est présidée par un Herkyermë (prêtre) et revêt un caractère éminemment sacré qui pourrait mettre au ban de la société elfique quiconque viendrait la perturber. Ce moment est très codifié et représente à merveille la tradition elfique.

Spoiler:
 




Reproduction :

Les Elfes se reproduisent normalement, cependant, parce qu'ils sont centenaires, ils ne sont guère pressés d'enfanter. Et bien que la bataille de Ferrum ait considérablement diminué leur nombre, cette habitude de prendre son temps à perduré.
Chaque enfant, parce qu'il est précieux, dispose d'une excellente éducation et de tout l'amour que ses parents peuvent lui offrir.

La possibilité d'enfanter est considérée comme un cadeau d'Eva, et en est d'ailleurs peut-être un, malgré une grossesse assez longue d'environ quinze mois (donc 4 mois irl). Cependant, on dit que seuls les elfes les plus méritants et les plus respectueux des dogmes de la société elfique sont capables de mettre au monde et d'élever correctement des enfants. Il est possible que le Conseil choisisse de retirer un enfant à ses parents s'il ne les estime pas dignes de l'élever.

Du fait des multiples menaces d'extinction de la race elfique, les couples homosexuels sont très mal tolérés au sein de la société elfique, et sont passibles de bannissement définitif de la communauté. De même les métissages comme les couples inter-raciaux sont très mal vus parce qu'ils ternissent la pureté de la race.



Relation avec les autres races

-Elfes :
Les Elfes sont un peuple très soudés. Ils ont conscience que pour la pérennité de leur race, l'entraide et l'ouverture d'esprit est importante. Les conflits sont extrêmement rares.
-Humains (Einhasadiens) :
Les Elfes gardent encore rancune de la trahison des humains et regrettent amèrement de leur avoir enseigné la magie. Néanmoins ils se rappellent de leur puissance et de l'ancienne Alliance et souhaitent à présent reconstruire sur des bases solides. Cependant, ils ont de la considération pour Einhasad, dont ils ont appris à craindre le courroux.
-Humains (Kainistes) :
Les Elfes haïssent les Kainistes pour leur pratique de la magie noire, sans pour autant les considérer comme une réelle menace.
-Kamaels :
Les Elfes les voient comme des créatures étranges et fascinantes. Curieux de nature, ceux-ci sont désireux d'en apprendre d'avantage sur eux.
-Nains :
Les Elfes respectent leur sens de l'honneur, mais leur nature majestueuse leur font parfois dédaigner les Nains. Cependant, ils n'en demeurent pas moins reconnaissant de leurs talents pour la manufacture. Les Elfes conçoivent également un certain respect pour la déesse de la Terre, Maphr, puisqu'eux-même honorent la nature.
-Orcs :
Haine, dégoût et mépris envers les enfants de Pa'agrio. La guerre les a opposés par le passé et nul doute qu'elle les opposera encore... relations très tendues.
-Sombres :
Les Frères perdus, ceux qui se sont détournés du Vrai Chemin. Ils les haïssent pour leur trahison et pour leur utilisation des magies interdites, mais ils haïssent encore d'avantage leur déesse Shilen. Les relations sont tendues depuis toujours.



Dernière édition par Besmereth le Dim 20 Déc 2015 - 14:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Besmereth
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
avatar

Messages : 3129
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 72

Personnage 1 : Sheelba
Einhasadien
Sombre
Personnage 3 : PNJs Orcs
Orc

MessageSujet: Re: La Race Elfe   Mer 6 Juin 2012 - 23:38




Le Culte :

Eva est la cadette des enfants des Dieux. D'abord Déesse des Arts, de la Poésie et de la Beauté, l'élément de l'eau lui échut en partage lorsque Shilen fut chassée du Panthéon.
Déesse timide, elle fuit pendant un temps ses responsabilités, mais prit peu à peu conscience de son devoir. A partir de cette époque, elle devint la Déesse de l'élément naturel et patronne du Beau Peuple, qui l'honorent par leurs chants et leur respect de la nature.
Timide et craintive comme la marée qui se retire, elle est capable de grands choses et de courage quand le besoin s'en fait sentir, à l'instar de la marée montante. Les Arts et les belles choses sont des caractéristiques qui lui sont propres.

Les elfes savent pertinemment qui est leur créatrice, et assument fort bien d'avoir fait le choix de prier la déesse Eva, qui reprit l'élément tutélaire de l'eau : ils la préférèrent à la traîtresse Shilen pour son dévouement, sa gentillesse, son intelligence, son goût pour les arts et son don pour la magie.
Les Elfes sont très attachés au culte. Ils vénèrent la Déesse Eva ainsi que l'élément dont elle est la patronne. Ils sont de fait très respectueux de la nature et des créatures qui y vivent et poussent.

Le culte est dirigé par le chef du culte, Heryn/Heron Anôr, qui peut fort bien être choisi parmi les Templiers ou les Prêtres(ses). Celui-ci est élu par l'ensemble du clergé tous les siècles. Un chef de culte peut être réélu plusieurs fois.

A la naissance, chaque Elfe reçoit le Chant de Galadhemel, au cours d'une cérémonie religieuse au pied de l'Arbre-Mère qui lui permettra d'être reconnu par ses pairs. Chaque naissance étant un événement, cette cérémonie donne lieu à de joyeuses festivités autour de l'enfant et des jeunes parents.

La religion fait partie intégrante de la vie de la cité elfique. Des prières sont célébrées chaque jour au Temple d'Eva. Les Elfes peuvent ou pas y assister, mais s'ils en sont empêchés d'une façon ou d'une autre, chacun adressera une prière personnelle à la déesse à l'endroit où il se trouve. Peu importe le lieu, car la Déesse est dans chaque élément naturel, mais, en dehors des Temples consacrés, un Elfe préférera prier près d'une source d'eau.

Le culte est enseigné dès l'entrée des jeunes elfes à l'école, vers l'âge de dix ans. Cependant, il n'est pas rare que ceux-ci aient déjà reçu une éducation religieuse de la part de leurs parents, notamment en ce qui concerne les légendes et les prières.

Pour les Elfes, Eva est présente partout et en toute chose. Elle est avant tout la déesse de l'Eau, mais aussi des arts, de la poésie et de la beauté. Ils se représentent la déesse comme une entité riante, généreuse, noble et parfois enfantine, dans toute la majesté que cela implique.

Puisque la race des Elfes est originellement née de Shilen, Eva ne donna pas à ceux qui la prient désormais de table de lois afin qu'ils puissent suivre Ses commandements. Cependant, des dogmes sont nés seuls du mode de vie des elfes, en adéquation avec la nature même de la Déesse. On peut les définir ainsi :

I. Tu respecteras la création de la Mère dont je suis la gardienne, et l'honorera.
II. Tu respecteras tes frères de sang, et châtieras ceux qui se sont égarés pour le salut de leurs âmes.
III. Tu combattras la corruption et veillera à te montrer juste.
IV. Tu n'oublieras pas ton ascendance : fils ou fille de l'eau, indomptable, tu ne te courberas point face aux Inférieurs.
V. Tu oeuvreras pour la grandeur du peuple Elfique et pour la pérennité de nos arts et de notre magie.

Spoiler:
 



Point de vue sur les autres Dieux :

Einhasad : La Déesse Mère : Ils la voient comme la déesse de la toute première création, terrifiante et majestueuse. Ils la respectent pour sa création.
Gran Kain : Crainte et respect. Ils abhorrent cependant les magies interdites qui sont liées à son culte et à ses serviteurs.
Pa'agrio : Le Dieu de leurs ennemis. Crainte et haine.
Shilen : Haine viscérale pour cette Déesse qui ne désire que la destruction et la vengeance.
Maphr : La déesse de la Terre et de la Fertilité : ils la respectent pour cela.
Sahya : du fait de la discrétion de cette divinité, ils n'ont pas de point de vue particulier sur lui.



Dernière édition par Besmereth le Dim 20 Déc 2015 - 14:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Besmereth
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
avatar

Messages : 3129
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 72

Personnage 1 : Sheelba
Einhasadien
Sombre
Personnage 3 : PNJs Orcs
Orc

MessageSujet: Re: La Race Elfe   Mer 6 Juin 2012 - 23:56



Spécificités Culturelles



Hiérarchie et titres au mérite :

La hiérarchie elfique est constituée de trois branches : l'armée, le culte et l'aristocratie, mais qui est devenue extrêmement rare au fil des siècles, les familles nobles ayant presque toutes été décimées lors de la bataille de Ferrum.

Le culte regroupe les prêtres (Herkyermë), les prêtresses (Herikyermë) et les Templiers (Bâl Maethor) ainsi que le chef du culte, qu'on nomme Heryn Anor si c'est une femme, et Heron Anor si c'est un homme. Il représente le plus haut grade que l'on peut obtenir avec le titre de Roi des elfes (Edhelrain).

Le Roi des elfes dirige le haut conseil, composé de quatre membres : le roi, le chef du culte (Heron Anôr), le chef des armées (Gwetherain) et un élu du peuple (Maethrim) qui le représente au cours de ces réunions au sommet. Ils décident ensembles des principales orientations et de la politique extérieure.
Tout elfe peut prétendre à devenir le Maethrim de son peuple, quelque soit sa spécialité. Le Roi des elfes hérite de son titre par hérédité, mais dans le cas où le précédent Roi n'aurait pas de descendance, un Prince peut être désigné par le Temple d'Eva. Le  Général de l'armée est choisi par les autres représentants du Haut Conseil parmi les commandants.

Pour résumer :

Haut conseil :

- Roi des Elfes (Edhelrain)
- Chef du culte (Heron/Heryn Anôr)
- Chef des armées (Gwetherain)
- Elu du peuple (Maethrim)

Culte d'Eva :

- Chef du culte (Heryn/Heron Anôr)
- Haute prêtresse/prêtre/Templier = (Mairakyermë / Mairamaethor)
- Prêtre Cardinal / Grand Templier (Orwakyermë/Orwa Bâl Maethor)
- Prêtresses/Prêtres / Templiers : (Her(i)kyermë / Bâl Maethor)
- Aspirant prêtre/templier (Tinwë)
- Novice : (Gelianeth)

Armée :

- Général (Gwetherain) (équivalent Heryn Anôr)
- Commandant (Mëgerain) (équivalent Maira)
- Colonel (Tyellërain) (équivalent Orwa)
- Capitaine (Hest) (équivalent Bâl Maethor)
- Sergent (Eshern) (équivalent Bâl Maethor)
- Guerriers/ Mages (Maethrauth) (équivalent Tinwë)
- Apprentis (Sinya) (équivalent Gelianeth)




Le village elfe : Galadhemel :

Berceau des elfes, les Elrims comme les Sylves y sont nés. Il accueille l'Arbre Mère, source mystérieuse de la magie et de la longévité des elfes, qui dépérit depuis quelques décennies.
Le village est gardé par des sentinelles elfes, qui constituent la garnison de Galadhemel, et toute autre race que les elfes y est strictement interdite et sera arrêtée à la passeuse.



Personnages Importants :



Edhelrain (roi des elfes) : Silpion Calavénë :




Silpion est l'actuel roi des elfes, l'un des rares membres restant de l'aristocratie. Il est le fils du précédent prince général de l'armée elfique, mort au combat lors de la bataille de Ferrum. Né en quinze avant Ferrum, il est relativement sage et avisé, mais certains le dénigrent tout bas pour sa jeunesse et son manque de recul. En effet, il est âgé de seulement 252 ans. Il lui arrive parfois de s'emporter et de se montrer hautain, même envers ses semblables, et parfois même imbu de sa personne.
Ses apparitions en public sont événementielles, et il ne quitte que très rarement le cercle très fermé de son palais en plein coeur des terres elfiques, sur les collines qui surplombent le lac Iris. Il se rend néanmoins toujours aux fêtes célébrées à Galadhemel lors des solstices et des équinoxes ainsi qu'aux commémorations de Ferrum, constamment accompagné d'un nombre important de Hertharnens. Couronné très jeune en 44 après Ferrum, du fait de la décimation de l'aristocratie elfique, il n'a pas encore d'épouse malgré l'insistance de son entourage.


Heryn Anôr (Haute prêtresse) : Endien Elentàri :



La patronne du culte est une elfe extrêmement respectée pour sa grandeur d'âme. Née presque trois cents ans avant Ferrum, en - 297, elle est âgée de plus de cinq cent ans, mais son visage n'a rien perdu de sa vivacité et de sa douceur. Accessible, souriante et affable, on peut souvent la voir parcourir le village pour venir en aide à ses semblables. Elle affectionne particulièrement les environs immédiats de l'Arbre-Mère, près duquel elle a une petite demeure, la demeure familiale des Elentàri qu'elle n'a jamais quitté. Sa famille a également beaucoup souffert des dégâts de Ferrum : elle y a perdu notamment sa soeur jumelle, envoyée à la bataille en tant qu'Herikyermë.
D'un caractère tendre et attentif, elle voue une passion sans borne aux membres de son peuple et y consacre chaque jour de sa vie. Maternelle, nombre d'elrims la considèrent comme une mère, surtout les orphelins de Ferrum.

Elle a été choisie parmi les Mairakyermë du temple de Galadhemel pour prendre la place du précédent Heron Anôr, Teriel Sindolior, son prédécesseur, en l'an 24, celui-ci devenant trop âgé pour assurer sa fonction.

Gwetherain (Général) : Valaën Earùun :




Nommé par les membres du Haut Conseil deux ans après Ferrum, après la mort du précédent général, Valaën est un chef de guerre efficace et prudent. Il est sans doute le plus vieux membre du haut conseil, car il est né en - 360 avant Ferrum. De nature fière et enjouée, il fait un excellent compagnon d'arme et un stratège avisé. Il n'est pas rare de le voir parcourir les allées de Galadhemel, seul et sans sa garde, mais toujours vêtu de son armure lumineuse et frappée des armes elfiques. Mari et père de deux enfants, garçon et fille, il est pour beaucoup un exemple de la droiture, de la sagesse et de la mesure elfique.
On le voit souvent en compagnie de l'Edhelrain, et on dit qu'il est le seul à tempérer efficacement les idées et comportements parfois fantasques du jeune souverain. Ils auraient tout deux une relation qu'on pourrait presque qualifier de filiale.
Il est de la même génération que l'actuelle Heryn Anôr.

Maethrim (Elu du peuple) : Vacant.

Le Maethrim est élu tous les cinquante ans au sein du peuple Elfique. Patients, les elfes aiment prendre leur temps pour le choisir, c'est pourquoi ce poste est actuellement vacant.

Besmereth Isilmë :



La seule survivante de la terrible Bataille de Ferrum. Elle demeure à Galadhemel et n'en sort presque jamais. Toutefois, on peut la croiser parfois à Heine. De nature plutôt silencieuse, elle n'aime pas parler de cet événement au cours duquel elle a perdu son époux et son fils unique, mais elle est très respectée pour sa mémoire de cette partie de l'histoire, qui lui vaut un titre de consultante dans les décisions du Haut Conseil. Elle serait née en - 449 avant Ferrum.
Malgré sa nature solitaire et silencieuse, elle a pour ses semblables un profond respect et un dévouement total, n'hésitant pas à accepter les entretiens et à participer aux combats avec les siens. Elle a depuis peu accepté de faire entendre de nouveau sa voix, en tant que l'une des plus talentueuses Lind Maethor de sa génération.



Diversité ethnique : Les Elrims et les Sylves :

Les Elrims sont les elfes qui vivent au village berceau de la race elfique. Ils vivent en société selon une hiérarchie très importante.
Les Sylves sont leurs cousins, qui ont préféré demeurer encore plus près de la nature, dans les bois entourant le village ou plus loin encore. Ils sont plus agiles que leurs cousins, courent plus vite et sont parfois plus grands, préférant vivre seuls ou en petits groupes. Il leur arrive d'avoir la peau plus foncée que les Elrims. Ils sont en majorité des chasseurs.

(Ceci n'est qu'une indication qui peut éventuellement vous servir lorsque vous créerez votre pj elfe, afin de vous informer de l'éventuelle diversité ethnique. Il peut y avoir des exceptions : un archer peut évidemment ne pas faire partie des Sylves, par exemple, tout comme un aquamancien ne fera pas forcément partie des Elrims)



Le Calendrier Elfique :

Les Elfes célèbrent les saisons orchestrées par leur déesse. Une fête qui leur est propre est néanmoins ajoutée, la Fête de l'Arbre-Mère, qui se déroule au printemps.

Equinoxe de printemps (Temilienn)  
Mereth Ethuil : Les Elfes célèbrent pendant deux jours le renouveau de la Nature. Des offrandes et des chants sont adressés à la Déesse.
Fête de l'Arbre Mère (Evalenn) : Galadhemel : on la célèbre pendant sept jours et sept nuits. Des prières sont chantées et les elfes se rassemblent au pied de l'Arbre-Mère pour festoyer en son honneur. Les chants sont censés le renforcer. Il n'est pas rare de voir, lors de cette fête, de jeunes elfes se baigner et danser dans l'eau qui entoure ses racines.
Solstice d'été (Paaguescenn)
Mereth Laer : Célébration des Beaux jours, de grands banquets sont organisés ainsi que de joyeuses festivités.
Equinoxe d'automne (Sayenn)
Mereth Iavas : Des chants tristes se font entendre à Galadhemel, célébrant l'arrivée de l'automne, de l'endormissement de la nature. Deux jours de jeûne et de prières pour les elfes sont une tradition.
Solstice d'hiver (Freyenn)
Mereth Rhyw : De grands banquets sont organisés, les chants les plus beaux et les tristes sont chantés à cette période.
Bataille de Ferrum (Inmcarnen)
Mereth Daer Guruthlû (littéralement : « la fête du grand temps de Mort ») : les Elfes célèbrent la macabre date de la bataille de Ferrum qui marque le début du calendrier actuel Novérïen. Des chants aux morts sont célébrés et des offrandes sont faites à la déesse.



Les spécialités elfiques (classes) :

Les titres en elfique que vous pourrez y trouver sont de simples traductions elfiques des classes, elles n'induisent aucun grade supérieur aux autres. Tout elfe qui maîtrise un art peut être appelé ainsi, du moment qu'il a fini son apprentissage.

Les Guerriers :
Très agiles, leurs guerriers seront moins robustes mais plus rapides que les guerriers humains, et leur dextérité est sans pareille. Mais leurs capacités magiques naturelles leur permettent d'avoir plus d'un tour dans leur sac.
On nomme les templiers Bâl Maethor.

La cavalerie elfique est remarquable par la rapidité de leurs chevaux et la qualité de leurs caparaçons. C'est sans doute la cavalerie la plus belle qu'on puisse voir sur Noverïah, spécialiste des escarmouches et des stratégies de harcèlement. Les cavaliers jouissent ainsi d'un prestige particulier : on les nomme Rochirrim.

Une autre catégorie d'épéiste est très connue parmi les Elrims : Les Lind Maethor, ou encore Chantelames, comme les appellent les humains. Leur voix est vantée par tous les contes de Noverïah et permettent, dit-on, d'encourager les hommes avant un combat. Ils sont respectés pour leur savoir précieux et millénaire.

Les Chasseurs :
Parce qu'ils sont agiles et souples, les Elfes se déplacent facilement et silencieusement. Ils sont dès lors des prédateurs et des chasseurs redoutables, notamment en milieu forestier dans lequel ils excellent.

Certains, spécialiste de la dague et des couteaux de chasse, qu'on nomme Yrdinen (les marcheurs silencieux), sont de véritables experts forestier. Pisteurs et chasseurs hors pair, ils se déplacent rapidement et peuvent même disparaître à la vue en se dissimulant dans un environnement.

D'autres, préférant la précision et la distance au corps à corps, sont appelés Thôrhend  et sont spécialisés dans le tir à l'arc. Les meilleurs peuvent parfois tirer plusieurs flèches à la fois. Comme leurs comparses forestiers, ils se révèlent rapides et discrets.

Les Mages :
Les Elfes sont naturellement doués pour apprendre et enseigner la magie. Le principal atout des elfes est, comme pour le combat et la chasse, leur étonnante rapidité d'incantation.
Fils et filles de l'eau, leurs mages maîtrisent cet élément à la perfection ce qui en fait des adversaires redoutables : on les nomme Luthanên.

Mais les elfes ne sont pas seulement aquamanciens. Ils sont également passé maîtres dans l'art de l'invocation de créatures, notamment de magnifiques licornes, douées d'une étonnante et dévastatrice magie. Ces invocateurs nommés Tûlerei sont très respectés pour leur savoir rare et complexe.

La magie divine est représentée à la fois par les Herikyermë et par les Bâl Maethor, tout aussi respectés les uns que les autres par le peuple elfique. Les premiers sont spécialisés dans les prières divines ainsi que dans les soins magiques, et les seconds dans la défense du Temple et de ses valeurs.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Race Elfe   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Race Elfe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Race Elfe
» Choisir sa race à BB
» Plus d'organisation dans les races
» Schiva - Drood HEAL
» [Refusé] Postulation Simag rogue elfe de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novérïah :: Serveur Novérïah :: Le monde de Novérïah et ses races-
Sauter vers: