Serveur Roleplay Lineage ][
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Race Sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sheelba

avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 32





MessageSujet: La Race Sombre    Jeu 7 Juin 2012 - 18:14





Introduction :



Lorsque Shilen fut bannie par Einhasad, les elfes qui préférèrent garder leur culte pour leur déesse créatrice furent bannis par leurs frères elfes de l'époque.
Maudits comme leur déesse sur des terres peu habitables, ils se réfugièrent sous terre, ce qui eu pour effet de noircir leur peau et durcir leurs âmes.
Très croyants, il est rare qu'un enfant sombre ne soit pas élevé dans les dogmes de Shilen.
Ils perdirent bon nombre des leurs dans la bataille de Ferrum, ce qui fait d'eux un peuple fier, mais très prudent. Les guerriers, mages et prêtres les plus courageux tombèrent au combat, forçant le peuple à reconsidérer leur façon de vivre, ce qui engendra une conduite de méritocratie.
Bien que l'aristocratie soit fortement encrée dans leurs lignes de conduite, un sombre issu d'une famille plus modeste peut grimper les échelons de l'aristocratie grâce à son dévouement au sein du temple ainsi que de son peuple. À contrario, un aristocrate peu enclin à se dévouer à Shilen ou à son peuple peut se retrouver en bas de l'échelle.



Apparence :



Le corps d'un sombre est en général très leste et agile. Leurs visages possèdent des traits fins, similaires à ceux des elfes clairs. Ils mesurent en général entre 1 mètre 60 à 2 mètres pour les plus grands. Il est très rare de voir des sombres de petite taille, ou à contrario dépassant les 2 mètres.
Leurs cheveux sont souvent noirs ou blancs, mais des variations comme le gris et le brun très foncé peuvent exister. Souvent soigneux de leurs apparences, un sombre peut utiliser des teintures que les alchimistes vendent régulièrement, qu'ils utiliseront le plus souvent pour mécher leurs cheveux.
Leurs yeux ont une étendue de couleurs peu commune comparé aux autres races, telles que : rouge, rose, violet, bleu, bleu foncé, noir et dans les cas les plus rares, blancs. Par ailleurs, le fait qu'ils vivent depuis des générations sous terre leur a octroyé une visibilité aisée dans les lieux les plus obscurs.
Leurs longues oreilles sont au diapason avec l'ouïe particulièrement aiguisée.
Peu robustes, les sombres sont moins résistants que peuvent l'être les orcs et les nains, cependant, ils sont bien plus rapides et agile au combat.

Les elfes noirs sont des êtres qui apprécient de s'orner d’orfèvre et des fois même arborer des tatouages qui représentent bien souvent leur culte ou l'appartenance à leur maison.
Vestiges de ce qu'ils avaient été auparavant, ils sont souvent vêtus de tenues légères peu clinquantes et sobrement décorées par des tissus ou des fils de différentes couleurs. Les plus avertis d'entre eux ne quitteront que rarement leurs armures taillées de manière particulière pour que leurs mouvement très vifs et précis ne soient pas entravés.
Lorsqu'ils sont à l'extérieur voir même en dehors de leurs territoires, les sombres vont préférer s'habiller de tenues discrètes afin de se fondre aisément dans la masse, un art où ils sont passés maîtres. Si vous vous risquez à vous aventurer dans leurs territoires, il ne serait pas étonnant que vous soyez morts avant d'avoir pu détecter une sentinelle camouflée autour de vous.

Leur allure peut en fasciner plus d'un, sans compter que les femelles prennent en général soin de leurs charmes,qu'elles soient d'extraction noble ou non, ce qui est un atout non négligeable pour elles et souvent fatal pour certains.
Ils fascinent très souvent, mais peuvent tout aussi bien rendre mal à l'aise les membres des autres races par leur simple présence.

L'utilisation de la magie noire et leur exil les ayant beaucoup affaiblis avec le temps, ils ont une durée de vie moyenne de 1000 ans. Il est très rare de voir un sombre avec un âge allant au-delà du millénaire. De 6 à 10 ans, le jeune enfant est en maternelle, là-bas il y apprend les éléments les plus essentiels de la vie à savoir écrire, lire ainsi que les rudiments de la discipline. De 11 à 60 ans il est à l'école et apprend la vie en société (lire, écrire, compter, la religion, la hiérarchie, qui fait quoi, la discipline, l'histoire de sa race, etc). Il est également conseillé afin qu'il sache vers quel art il souhaiterait se tourner plus tard, donc entrer à l'académie ou au Temple. De 61 à 120 ans l'adolescent entre soit à l'académie s'il veut devenir mage de combat ou guerrier, couplé avec l'armée, soit au Temple s'il a décidé de se diriger dans la branche religieuse. À 120 ans, il est considéré comme un adulte et ayant finit sa formation de base. Pour devenir aguéri il faudra des années de spécialisation ensuite.



Mentalité :



Les elfes noirs sont sans nul doute l'un des peuples les plus fiers qui foule les terres de Novérïah. Ils ne changent que rarement lorsqu'ils ont une idées bien ancrées dans la tête, ce qui ne les empêchent pas de privilégier la prudence. Un frère mort est un pas de plus vers l'extinction de la race.
Ils sont extrêmement respectueux les uns envers les autres, surtout avec leurs supérieurs hiérarchique, sans pour autant se mettre à genoux devant eux. En effet, bien que témoignant une profonde admiration pour un supérieur, un sombre ne se courbera que rarement devant lui, de part son caractère fier, préférant baisser le menton, la tête, ou usant du plus grand signe de respect : éviter son regard.
Malgré la situation de méritocratie qu'ils ont mis en place au sein de leur peuple, il n'est pas rare de voir certaines maisons de nobles profiter d'événements ou d'occasions afin de se faire mieux voir aux yeux de la Matriarche ou du Hierarch. La méritocratie n'a pas que des avantages.

Très calculateur, un sombre préférera réunir un nombre important d'informations sur sa cible avant de l'attaquer. Pour se faire, ils utilisent bien souvent des décoctions peu recommandables, ou pour les femelles, user de leurs atouts qui les avantagent nettement face à leurs cousins clairs. En dehors du peuple, un sombre n'hésitera pas à user de la fourberie, du mensonge, et à toutes autres vilenies pour atteindre son but.  
Entraîner durement depuis son plus jeune âge, les sombres torturés n'offrent en général que de maigres informations à leurs bourreaux, gardant sans cesse en tête que s'ils plient, ils feront mourir les leurs. L'un de leurs adages est le suivant : qu'importe que le vent hurle, la montagne, jamais ne ploie devant lui.



Mode de vie :



Pour les autres races, il n'est pas facile d'obtenir la confiance et le respect d'un sombre. En revanche, la race est extrêmement soudée à cause de leur nombre décroissant.
Au sein de leur peuple, ils démontreront un grand respect pour les membres du culte et leurs supérieurs hiérarchique, qu'il soit noble ou nommé au mérite par le Temple.
Bien qu'ils peuvent souvent tuer de sang froid, ils ne sont pour autant pas inconscients. Ils échafaudent très souvent des plans, le plus souvent dans l'unique but de redorer le blason de leur peuple, de leur culte et de leurs maisons.
Shilen étant la déesse de la mort, ça ne fait pas d'eux des guerriers sanguinaires. Chaque meurtre qu'ils réalisent sont une âme en plus dans les limbes, cependant, ils considèrent que la mort doit être méritée. Ainsi, ils préféreront d'abord torturer leur victime avant d'en finir.
De par leur culte, ils ne craignent donc pas la mort, et considèrent que c'est honorifique de passer sous les yeux de sa déesse. Ainsi, ils ont horreur du suicide et l'ont bannis de leur mode de vie. Selon eux, il faut être digne de leur déesse pour pouvoir recevoir Ses honneurs. Cela ne les empêchent pas d'être de redoutables alchimistes par leur décoctions souvent mortelles.
La magie interdite qu'ils utilisent maintenant depuis de nombreuses années est constituée d'une très grande partie de l'élément du vent et des ombres. Unis, il est rare de survivre à ces deux arcanes.

En dehors de cela, les sombres ont aussi des traditions, aiment rire, chanter, jouer d'un instrument ou danser, le plus souvent pour rendre hommage à Shilen. Par ailleurs, certains firent de la danse un mode de combat.
De par la proximité des côtes, ce sont de bons pêcheurs bien qu'ils ne possèdent aucun bateau de la même qualité que ceux trouvables à Rune ou à Gludin.
Ils chassent très souvent du gibier car ils ne font que peu de réserves. En effet, le lieu désert et marécageux qui leur sert de territoire est peu habité par les animaux. Ils se sont donc habitués à chasser ce qui leur étaient nécessaire et ce, à différents endroits.

Leur système politique fonctionne par les différentes maisons nobles qui constituent leur aristocratie. La maison la plus riche et surtout celle qui possède à son actif le plus grand nombre de hauts-faits, constitue ce qu'ils appellent la première maison, "Ust qu'ellar". C'est à elle que revient la majeure partie des décisions à prendre, tout en suivant les ordres de la Matriarche, héritière de la première maison et du Hierarch, héritier de la seconde maison en tête du peuple. Le système politique va ensuite en décroissant, la seconde maison étant la plus prestigieuse après la première, et ce, jusqu'à la dernière qui n'est pas réellement définie. En effet, le nombre étiqueté des maisons s'arrête à 10, le reste n'étant plus considéré du domaine de l'aristocratie, mais du peuple fier et droit qui constitue tout le reste de la race sombre.

Leur village souterrain, qu'ils appellent Threzz't, est construit directement dans la pierre, ce qui fait d'eux de très bon architectes, en parallèle des nains. La plupart des maisons sont directement taillées dans la roche ou dans de gigantesques stalagmites et stalactites.
Par ailleurs, une vieille histoire raconte qu'un jour, une reine araignée vint au village et tissa en haut de la grande caverne, une gigantesque toile d'araignée afin de procurer une protection magiques à leurs alliés de l'époque. Nous pouvons actuellement toujours la deviner, par les étranges scintillement visibles en haut de la caverne.

Leur territoire s'étend de Threzz't au Nord des côtes, jusqu'à l'Autel des rites au Sud, puis à la zone neutre à l'Ouest.



Reproduction :



Au vu de la situation critique dans laquelle ils se trouvent, les sombres choisissent en général un ou une compagne pour la vie une fois l'âge adulte atteint. Le mariage est donc une cérémonie très importante à leur yeux, car elle symbolise l'union de deux âmes sous la bénédiction de Shilen, une union qui agrandira le peuple et les fidèles de la déesse.
Par ce fait, l'homosexualité est très mal vue au sein de ce peuple car ce ne sont pas des couples qui participent au développement de la race. Un couple homosexuel ne donnera jamais d'enfants et ne perpétuera donc jamais le culte de Shilen. L’homosexualité est donc considérée comme une hérésie au sein du peuple sombre et est pourchassée. Le même sort est réservé à ceux qui ont préféré s'unir à une autre race que celle des elfes noirs. Ainsi extrêmement rares, l’homosexualité et le métissage ne sont pas encrés dans leur mode de vie, et sont même bannis voire passible d'exécution.
Un couple marié peut avoir entre deux et quatre enfants, pour les familles les plus courantes, sans oublier que l'éducation est quelque chose d'extrêmement important chez eux, il y a souvent beaucoup d'années d'écart entre les enfants mais bien sur, cela reste relatif selon les individus.



Dernière édition par Sheelba le Mer 15 Jan 2014 - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sheelba

avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 32





MessageSujet: Re: La Race Sombre    Jeu 7 Juin 2012 - 18:24



Point de vue sur les autres Dieux et relations avec les autres races :


Les Sombres ont des idées très arrêtées en ce qui concerne les dieux et n'en démordent pas, ou très difficilement.


  • Shilen est leur mère créatrice, celle à qui ils ont juré fidélité jusqu'à leur mort.
  • Gran Kain est le père de leur déesse qui participe à l'étendue des ombres dans lesquelles ils vivent. Néanmoins, ils ont un avis très mitigé sur ce culte, ils désapprouvent la nécromancie et la bannissent, sans compter que Gran Kain n'a pas protégé Shilen lorsque Einhasad l'a contrainte à l'exil du monde des Dieux. Cependant, il gouverne une partie des ombres dans lesquelles ils vivent.
  • Einhasad est la mère de leur déesse, celle qui l'a bannie et chassée du royaume des dieux. Plus ils réduisent le nombre de croyant d'Einhasad, plus les shilenistes prennent leur revanche.
  • Pa'agrio est le frère de leur déesse. Ils en sont indifférents, mais apprécient les feux qui leur facilite la visibilité dans leur obscur village.
  • Maphr est la sœur de leur déesse. Ils la respectent dans le sens où elle offre aux nains la possibilité de les rendre plus fort grâce aux armes et plus résistants grâce aux armures qu'ils confectionnent.
  • Sayha est une dieu inconnu pour eux. Tout comme le peuple qu'il gouverne, ils n'en n'ont cure, mais s'en méfient de par le mystère qui les entoure.
  • Eva est la plus jeune sœur de leur déesse. Elle est celle qui a remplacé Shilen dans sa fonction, et celle qui a divisé le peuple des elfes à une époque très lointaine, certains préférant rester avec Eva plutôt que de suivre Shilen dans son exil. C'est sans nul doute la déesse qu'ils haïssent le plus.


Du fait qu'ils ont été bannis et méprisés par bon nombre des peuples vivants sur Novérïah, les sombres sont devenus des êtres hautains envers les autres races. Ils considèrent la leur comme la plus noble, ce qui n'empêche pas de respecter une certaine diplomatie.


  • Elfes :
    Haine pure et simple. Ils sont vus comme des traîtres envers leur Déesse. Et pour les non Shillenistes, ils sont vus comme des félons suite à la malédiction elfique sur les terres sombres. Il faut s'en méfier.
  • Humains (Einhasadiens) :
    Les Sombres détestent les humains croyant en Einhasad, car c'est la déesse qui a banni la leur du royaume des cieux.
  • Humains (Kainistes) :
    Il s'en méfient, au vu de leurs aptitudes à la destruction et à la nécromancie, sans oublier la rancœur qu'ont les sombres envers Gran Kain vis à vis du bannissement de Shilen. Cependant les kainistes ne sont pas aussi obtus que les autres, et sont plus enclins à avoir une vision globale du monde relativement proche de celle des Sombres.
  • Kamaels :
    Semblent être de bon guerriers, ils s'en méfient car trop de mystères les entourent.
  • Nains :
    Trop intéressés par l'argent, il faut s'en méfier même s'ils peuvent rendre d'immenses services au niveau de l'artisanat. A traiter avec diplomatie.
  • Orcs :
    Ils ont une force de frappe non négligeable et un code d'honneur. Contrairement à ce que la plupart des rumeurs disent, les orcs sont très intelligents, et les sombres le savent, ce qui mène à une certaine méfiance malgré l'envie de se servir d'eux.
  • Sombres :
    Respectent la hiérarchie, aide ses frères, se dévoue à sa race et à son culte.




Le calendrier des festivités :



  • Bataille de Ferrum (Eineshenn)
    Ernzzt d'vesdrac (ou "la moisson des âmes") : les Sombres célèbrent la macabre date de la bataille de Ferrum qui marque le début du calendrier actuel Novérïen. Des oraisons funèbres ainsi que des danses sont réalisées, et des offrandes sont faites à la déesse. De faibles lanternes sont allumées devant chaque maison afin que les âmes puissent veiller sur leurs descendants. Cette fête s'étend sur deux jours.

  • Fin de l'hiver (Temilienn )
    Erthe's xuz : les Sombres célèbrent la fin de l'hiver. En effet, cette saison est redoutée pour les elfes noirs car ils subissent d'autant plus la morsure du froid au tréfonds de leur caverne.  Cette fête s'étend sur 2 jours.

  • La fin de l'hiver et la chute des anges (Evalenn)
    Erthe's xuz lu' mirshannen's rei : Se déroulant dans la période printanière, cette fête a pour but de commémorer la fin de l'hiver mais également et surtout la délivrance de Nass'rilsun par les sombres après avoir livré une guerre sans merci aux anges qui avait pris possession de la ville.

  • Solstice d'été (Paaguescenn )
    Erth'netora's malla : la célébration de la belle saison, les sombres festoient pendant une semaine. C'est le seul moment de l'année avec l'hiver où ils font des réserves importantes de nourriture et de boissons.

  • Commémoration (Berunn)
    D'feza : cette fête n'en est pas vraiment une. C'est une date qui commémore le bannissement de Shilen du royaume des Dieux, et similairement, toutes les erreurs qu'un sombre aurait pu commettre pendant le cours de l'année. Ce jour est très important pour les sombres car ils veulent se souvenir de la douleur qui a fait d'eux ce qu'ils sont aujourd'hui pour ne pas réitérer d'autres erreurs du passé. Cette fête s'étend sur 1 jour.

  • Solstice d'hiver (Inmcarnen)
    Erth'netora's erthe : célébration de la fin de l'année. C'est un des rares moments où l'on peut voir les sombres s'offrir ouvertement des présents. Cette fête s'étend sur la dernière semaine du mois.




Dernière édition par Sheelba le Dim 18 Mai 2014 - 13:07, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sheelba

avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 32





MessageSujet: Re: La Race Sombre    Jeu 7 Juin 2012 - 18:29



Le culte :


Shilen est la première fille d'Einhasad et de Gran Kain. C'est avec le pouvoir de l'eau qu'elle créa les elfes bruns, devenus par la suite les sombres lors de son bannissement. En effet, Gran Kain, épris de sa propre fille, la séduisit et la mit enceinte. Lorsque Einhasad l'apprit, elle entra dans l'une de ses plus grandes colères. De tout sa puissance, elle chassa Shilen qui ne trouva refuge qu'au centre de la terre.
C'est là qu'elle mit au monde ses nombreux enfants, un accouchement long et particulièrement douloureux. La légende raconte que ses cris de rage et de douleur ont formés les abysses. En mettant au monde ses enfants, elle maudit de toute sa rage, sa haine et sa hargne ses semblables. Les six premiers nés sont les plus puissants et ceux qui ont hérité de sa plus grande colère, mais aussi de sa malédiction : les dragons, ou respectivement Antharas le dragon de terre, Valakas le dragon du feu, Fafurion le dragon des eaux, Lindvior le dragon du vent, Aulakiria le dragon de la lumière et Bael-Zael le dragon des ténèbres. Une rumeur dit que Aulakiria serait une femelle et qu'elle représenterait les vestiges du passé lumineux qu'incarnait Shilen avant son bannissement, et qu'elle hérita de l'amour que la déesse a pu porter à son père. Un lourd fardeau.
Le reste des enfants de Shilen sont des créatures de la nuit. La plupart sont à présent enfermés dans les catacombes. Celle qui se démarqua le plus fut la seconde fille de Shilen : Lilith, la commandante de l'armée de Shilen.

Accompagnée de tous ses enfants, Shilen se tourna contre les dieux, Shilen maudissant particulièrement Gran Kain qui ne l'avait pas défendue face à Einhasad.
Le combat dura plusieurs années, les pertes furent lourdes des deux côtés et ébranla le monde, créant les montagnes, les déserts et les océans d'aujourd'hui.
Cependant, malgré sa colère, Shilen dut encore une fois se plier face aux siens. Elle se réfugia à nouveau dans les abysses et y fut cette fois scellée, tout comme les six dragons, sa commandante et son armée.

Le culte de Shilen est une part extrêmement importante au sein du peuple sombre, ainsi, ils se remémorent sans cesse ce jour où leur déesse perdit une guerre tout en gardant la haine qui anime les enfers.
Le culte est dirigé par la Matriarche, représentante de la première maison du peuple Sombre. Elle est le visage qui apparait dans tous les esprits des sombres lorsque le culte est évoqué.
Sous la direction du culte, bien que ce n'est pas toujours évident à constater, c'est le Hierarch, représentant du peuple sombre, de l'aristocratie et de la noblesse qui est le second plus haut représentant de la race sombre. Il est le successeur de Mitraell.

Les Saintes Paroles de Shilen et son culte sont enseignés aux enfants dès leur naissance. Il est donc extrêmement rare de voir un sombre ne connaissant pas le culte et ne le pratiquant pas.



Les Paroles de Shilen :



  1. Tout ce qui naît commence immédiatement à mourir. Toute chose revient donc sous le regard de Shilen.
  2. La mort est Son règne. Vouloir la rejoindre par la voie de la facilité bannira l'âme dans les abysses pour l'éternité.
  3. Ses enfants sont son peuple. Il faut perpétuer ses enfants et son nom.
  4. Les choses attirantes ne devront pas éblouir, car la vie peut en périr.
  5. Son respect engendre le respect des frères. Il leur faut montrer la voie lorsqu'ils seront égarés, et lui renvoyer les plus impies.
  6. Il ne faut pas se détourner des buts fixés qui permettront une ascension auprès de Son être.
  7. Il faut apprendre des faibles ce qui peut être utile, mais ne pas faire d'eux un modèle de conduite.
  8. Son bannissement est le nôtre. La douleur qui s'en est suivie deviendra une force.




Hiérarchie et titres au mérite :


Haut Conseil :

  • Matriarche et Hierarche
  • Seigneur de la troisième maison (Senger)
  • La Haute Prêtresse (Obok yathrin)
  • Le Haut Templier (Obok d'drukh)
  • Saint de l'obscur (Khaladh d'oloth)


Temple :

  • Matriarche
  • Grande prêtresse (Obok Yathrin) / Haut Templier (Obok d'Shilen)
  • Évêque (Yoth'zak)  / Maître Templier (Veldruk Drukh)
  • Cardinal (Yazor'thae) / Grand Templier (Zhennu Drukh)
  • Prêtresse - Prêtre (Yathrin - M'thain) / Templiers de Shilen (Drukh d'Shilen)
  • Diacre de Shilen (Seged'letz d'Shilen)  / Hussards de Shilen (Ilith d'Shilen)
  • Apprenti (Wanre)


L'armée :

  • Hierarche
  • Général de Shilen (A'ni d'Shilen)
  • Commandant de Shilen (Kult'ressin d'Shilen)
  • Capitaine de Shilen (Ra'rk d'Shilen)
  • Sergent de Shilen (Acraturail d'Shilen)
  • Guerriers de Shilen - Mage de Shilen (Sargtlin d'Shilen - Faern d'Shilen)
  • Novice (Nika)


Les Templiers, même s'ils font partie de l'armée, font avant tout partie du Temple, comme leurs noms l'indiquent. Ainsi que l'armée est à l'entière disposition du Temple si des ordres particuliers sont donnés.

Les titres au mérite sont donnés à ceux et celles qui ont prouvé leur dévotion au sein du Temple et pour le peuple. Il permet à son possesseur de gagner la confiance du peuple, d'être respecté, et pour les plus prestigieux, pouvoir participer aux réunions du conseil et prendre des décisions qui influenceront sur le destin de la race.


  • Saint de l'obscur (Khaladh d'oloth)
  • L'âme du juste (Quortek d'l'ditrone)
  • Sage du destin (Kheyl d'Elamshin)
  • Voix des ombres (Ssivah d'l'veldrin)
  • Spectre (Gul)




La Noblesse Sombre :

Le système hiérarchique de la noblesse sombre est basé sur la hiérarchie des Maisons. En effet, chaque individu de la noblesse appartient à une Maison, qu'il y soit né ou au sein de laquelle il ait été adopté. La notion d'appartenance à une Maison est beaucoup plus importante au sein de la noblesse qu'au sein de la roture, et chaque acte d'un individu peut avoir de terribles répercussions sur l'ensemble de sa famille.
NB : le nom que porte la Maison sombre correspond généralement au nom de famille de l'individu.

La noblesse sombre peut être acquise de deux manières différentes :
- Par la naissance : le sombre est le fils d'une Maison de la noblesse. Il hérite donc naturellement du titre de sa Maison, selon un système d'héritage, généralement l'aîné(e). Cependant, le Temple peut choisir de destituer la Maison de son titre s'il estime que celle-ci contrevient aux dogmes ou si elle est accusée d'hérésie.
- Par nomination : le Temple peut choisir de nommer un individu noble si celui-ci a fait preuve d'une remarquable dévotion envers la cause Sombre. Par cette nomination, l'ensemble de sa Maison devient alors noble et reçoit le titre. Ce titre sera alors conservé même après la mort du nommé.

La noblesse sombre possède une hiérarchie interne :

La Matriarche / Le Patriarche : Issue de la première Maison, elle mène le peuple sombre.
Le Hiérarche / La Hierarche : Généralement issu de la seconde Maison, c'est celui ou celle qui administre les terres sombres et qui décide, avec le Patriarche ou la Matriarche, des orientations du peuple sombre.
Le Senger : (équivalent de seigneur) le Chef de la Maison portant le titre de Senger se situe directement sous le hiérarche. Il provient de la Maison la plus prestigieuse et la plus digne après celle des deux autres sus-nommés. Il prend les décisions en cas d'indisponibilité de ceux-ci. Il préside également le conseil des Tetrarches, sous les indications du Hiérarche et de la Matriarche.
Les Tetrarches : Ce sont des nobles élus par les dix Maisons de l'aristocratie sombre. Chaque Tetrarche est chargé d'une cité ou d'une région qu'il doit gouverner. Cependant les Tetrarches doivent répondre du Senger et du Hiérarche en cas de litige.



L'inquisition Sombre :


L'inquisition sombre ne dispose pas d'une hiérarchie propre. Les inquisiteurs, choisis parmi les sombres les plus fidèles au culte, et ce quelle que soit leur origine sociale, répondent directement aux ordres de la Matriarche ou de la Grande Prêtresse.
Aucun métier spécifique n'est requis pour intégrer l'inquisition. La seule exigence repose sur la foi du candidat.

Pour intégrer l'inquisition, le candidat doit d'abord faire la preuve de sa motivation et de son efficacité en rapportant des informations ou des éléments susceptibles de venir en aide à son peuple. Si ce premier test s'avère concluant, le candidat devra faire la preuve d'une foi sans faille envers la Déesse. Pour cela, il devra passer devant le regard de Shilen au cours d'un rituel. Ce rituel est inconnu du peuple sombre, et seuls ceux qui l'ont passé connaissent une partie de ses secrets. Mais la coutume est que chacun garde cela pour lui, car c'est visiblement quelque chose d'assez personnel.
Si le rituel est une réussite, le candidat se trouve alors dans les bras de Shilen et accepté par Elle. Il entre donc dans l'inquisition.

Le nouvel inquisiteur peut choisir d'être reconnu par ses pairs en tant que tel, ou de garder cela secret afin d'agir avec encore plus de discrétion. Dans ce dernier cas, seules la Matriarche et la Grande Prêtresse auront connaissance de son statut.
L'échec à l'épreuve peut avoir des conséquences diverses sur le candidat. Cela peut aller d'un recadrement musclé aux dogmes de Shilen jusqu'à la mort pure et simple en cas d'hérésie avérée.

Les ordres donnés aux inquisiteurs se transmettent par missive de manière généralement discrète. Il arrive que des inquisiteurs n'aient aucun contacts avec certains de leurs collègues, mais les missions les plus importantes sont diffusées dans leur cercle afin que personne ne vienne troubler leur bon déroulement. En bref, ils travaillent le plus souvent en solo.

Les inquisiteurs ne mènent pas un régime de terreur. L'inquisition est bel et bien là, ce n'est un secret pour personne, mais elle est discrète et personne, en dehors de la Matriarche et de la Grande Prêtresse n'en connait les membres exacts. L'inquisiteur qui décide de se révéler est vu comme un père attentif qui protège son peuple et sévit quant il faut, mais avant tout il veille à la sécurité de ses Frères et Sœurs. Vous l'aurez compris, les inquisiteurs sont donc la plupart du temps discrets, ce qui les rend d'autant plus redoutables, car ils peuvent être n'importe qui...

Il va sans dire que dans le cas d'un personnage intégré à l'inquisition, le RP d'hérésie est prohibé.



Personnages importants :

Saroosh Bezz'henre (Soljss'Aghar)



Rien ne la prédestinait à devenir la Matriarche du peuple elfe noir, mais la mort de sa mère, assassinée lors de la bataille de Ferrum, chamboula toutes choses. Héritière de la première maison, elle était la seule digne représentante à pouvoir reprendre le titre de Matriarche. Bien qu'elle ne possède pas la sagesse des anciens, elle dirige le peuple sombre d'une main de fer et est très exigeante dans ses demandes et ses attentes. Aucun sombre de Threzz't n'ose se risquer à la mettre en colère car d'un simple geste de la main, elle peut destituer tous titres et tous mérite au sombre et à la maison qui s'est aventurée à lui déplaire. Elle est la personne la plus proche de la parole de Shilen jusqu'à ce qu'un nouvel Archonte fasse son apparition.
Son mariage précipité avec le Hierarch questionne beaucoup le peuple, mais personne n'ose en parler, sauf en étant ivre, dans l'une des tavernes les plus mal famées du village.


Astyndor Soljss'Aghar



Lorsque Mitraell prit sa retraite, il prit son petit-fils pour lui succéder. C'est un sombre très droit et fier qui ne mâche pas ses mots pour dire ce qu'il pense au reste de l'aristocratie qui constitue de le Haut Conseil. Aussi peu expérimenté que l'était Saroosh à la succession de sa mère, Astyndor dirige le peuple avec clairvoyance, son esprit aiguisé cherchant sans cesse les pièges qui peuvent lui être tendu. Accompagné de sa femme, ils forment un couple très dynamique qui se dévoue corps et âme pour le peuple, malgré les nombreuses rumeurs qui pèsent sur leur mariage. On aurait pu croire que son accession au titre n'était du qu'à son ascendance, mais le peuple se rendit bien vite compte que ses capacités à diriger n'ont rien à envier à son illustre grand-père.


Mitraell



Il est sans conteste l'elfe noir le plus âgé qui existe sur Novérïah, et celui qui a dirigé le peuple le plus longtemps. La bataille de Ferrum eut cependant raison de sa ténacité. C’est pourquoi il nomma Astyndor à sa succession. Il semblait, à ses yeux, être le plus digne pour occuper le titre de Hierarch ainsi que tous les devoirs qui lui incombe.
Une rumeur circule que c’est lui qui aurait fait en sorte que Saroosh et son petit-fils se marient , pour préserver les arrières de la seconde maison, cependant , aucune preuve ne fut trouvée à cet encontre, et le mariage, bien que très soudain, fut célébré dans la plus stricte des traditions. A présent à la retraite, Mitraell vit à Threzz’t, au sein de la deuxième maison.



Dernière édition par Sheelba le Mar 5 Nov 2013 - 10:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sheelba

avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 32





MessageSujet: Re: La Race Sombre    Sam 15 Sep 2012 - 11:22


Le territoire Sombre :


Le territoire des sombres est un lieu particulièrement bien gardé à cause de la proximité du territoire elfe se trouvant juste derrière les montagnes, du territoire de Dion proche de la ville de Gludio, les ruines des morts vivant et les terres désolées.
Y entrer sans être repéré relève de l'exploit, pour ne pas dire que c'est presque impossible, les patrouilles étant régulières et parfaitement entraînées.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Race Sombre    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Race Sombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» W40K-JDR "La Sombre Hérésie"
» La Garde Sombre
» Probleme avec ma Sega Naomi : affichage trop sombre en 15khz
» Insertion des nouveaux combos race/classe
» La sombre histoire des soeur alabham.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novérïah :: Serveur Novérïah :: Le monde de Novérïah et ses races-
Sauter vers: