Serveur Roleplay Lineage ][
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Race Naine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Besmereth
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
GM Elfe/Humain/Sombre/Orc
avatar

Messages : 3129
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 72

Personnage 1 : Sheelba
Einhasadien
Sombre
Personnage 3 : PNJs Orcs
Orc

MessageSujet: La Race Naine   Mar 5 Juin 2012 - 15:23

Spoiler:
 


---Les Nains---




***Informations générales***


- Lieu de vie -

On les trouve dans tout Noverïah, c'est la race la plus prolixe après les humains.
Leur "capitale" est Bel'Maphradarr, le village sacré des nains.
Leurs montagnes de la dorsale de givre sont leur terres ancestrales, où nombre de petits villages sont cachés entre vallées et glacier.

- Longévité -

400 ans

- Langue -

Khazalid
(vielle langue, surtout usitée pour les noms)

Khazad
(langue courante)


- Majorité -

- Majorité "physique" et responsable des nains -
(considéré responsable de ses actes)
18 ans

-Majorité "rituelle" -
(partir de quel moment les autres nains le considèrent adulte)
entre 30 et 40 ans


- Métissages possible -

Humains



***Relation avec les autres races***

-Elfes :
Trop grands, trop fins, trop fragiles et aucune endurance. Mais ils sont fiables, et ont de l'honneur. Leur prétention et leur suffisance restent tout de même bien souvent très dures à supporter.
En plus, ils ne tiennent pas l'alcool.


-Humains (Einhasadiens) :
Nous prennent presque tous pour des usines à fabriquer leurs objets, leurs armes et armures, mais certains ne sont pas trop mal. Ils sont bien trop différents les uns des autres pour qu'on puisse les juger de façon générale. Peu semblent se rendre compte que notre petite taille cache force et habileté au combat.

-Kamaels :
Quelque chose de dérangeant en eux, de froid, d'inhumain. Une race dont il faut se méfier.
Leur savoir et leur connaissances semblent supérieurs à la nôtre sur de nombreux points, mais presque enfantine dans d'autres tout aussi importants. D'où viennent-ils, qui sont-ils, et surtout, que cherchent-ils ici ? Tant de questions sans réponses qui les rendent difficiles à côtoyer.


-Nains :
Avis de ceux des montagnes : Ceux des plaines ont quitté le foyer ancestral, pour la gloire, la richesse et nombreux sont ceux ont abandonné Maphr. Bien souvent ils vivent seuls, ayant oublié la valeur de l'entraide, de la famille. Mais ils restent des nains, et l'on se doit de respecter ceux qui sont respectables.
Avis de ceux des plaines : Ceux des montagnes restent dans leur isolationnisme, ils ne veulent pas voir combien le monde peut-être grand et beau. Les plaines aussi peuvent apporter richesse, gloire, honneur au peuple nain. Maphr est aussi bien dans les terres fertiles proches des fleuves, que dans les rocs élevés, la pierre des montagnes de notre foyer nordique.

-Orcs :
Le Livre des Rancunes porte en lui des siècles de méfaits, de morts, d'escarmouches avec les noms des clans orcs comme porteuses de nos trop nombreux deuils. Trop de sang a coulé pour qu'un rapprochement solide puisse se faire un jour avec cette race, mais parallèlement, et étrangement, ils sont de confiance sur bien des points. Forts, puissants, ayant un sens de l'honneur proche du notre, c'est une race à craindre autant qu'à honorer.
Néanmoins, mieux vaut ne pas aller sur leurs terres sans invitation, et avec une bonne escorte si on ne veux pas finir la tête planté sur une pique.


-Sombres :
Vils, sournois, sans honneur.
Il faut s'en méfier, craindre un coup de poignard dans le dos, et ne jamais les quitter des yeux. Pour eux, la parole ne vaut rien, et trahir comme donner sa parole ne sont que des façons d'obtenir ce qu'ils veulent. Un peuple qui mériterait que Maphr fasse s'ébouler le plafond de leur caverne sur leur tête pour continuer de faire des nains des esclaves sur leurs terres.





*** Histoire ***

Les nains, en tant qu'enfant du Maphr, furent toujours, et seront toujours les maîtres de la pierre, et de l'acier.
De ce fait, les géants firent d'eux les constructeur de leurs cités, de leur empire, et les récipiendaire de leur savoir mécanique et technologique. Puis vins la chute, et les géants pour leur arrogance et leur désir de détruire les dieux furent chassés, leurs domaines détruits, leur empire balayé.
Ce fut le temps des guerres, et après s'être alliés aux orcs, changèrent brusquement de camp ; vexés et exaspérés d'être traité de haut par les orcs. Ils s'allièrent aux humains et aux elfes, trahisons qu'ils payèrent très chers. Un serment d'alliance brisé, un déshonneur qui leur coûta leurs terres ancestrale, car les humains et les elfes à leur tours les trahirent. Les orcs avaient tournés leurs armés contre leur voisin nains, et les nains demandèrent de l'aide. Mais personne ne vins.
Ils fuirent donc, tandis que nombre d'entre eux se sacrifiait, et que le grand temple de Maphr et les immenses bibliothèques de leur savoir brûlaient. Et à la suite d'une jeune prêtresse Spiritiste, gagnèrent les montagnes où d'après elle, Maphr serait présente pour les aider. Nul ne peux dire si ce fut vrai, mais les faits sont qu'une puissante avalanche emporta une grande part de l'armée orc poursuivante, sauvant ainsi les nains.
Ils s'y établirent, et firent des montagnes leur domaine, trouvant là le meilleurs minerais qui sois, pour recréer leur civilisation brisée.

Les nains avaient appris la leçon, dans le sang et la douleur. Un serment, ne se brise pas. Et ils revinrent alors a leur coutumes, les gravant dans la pierre, comme dans leur coeurs.

Alors, des milliers d'années plus tard, la folie recommença, du fait d'une prophétie que tous suivirent et interprétèrent de la pire des façon...
Golem et armes furent forgés en masse, afin d’équiper les clans au mieux pour la bataille, et a la suite des grandes Maisons, ils partirent a Ferrum. Accompagnés des prêtresse spiristes complètement exaltées par l'idée de se battre pour leur Mère et en son nom.
Une poignée seulement en revint, les yeux encore chargés de l'horreur de ce qu'ils avaient vu, seule une unique des prêtresse les accompagnant.
Encore une fois... tout était à reconstruire.


*** Le peuple nain ***
Nains du nord...

...et nains des plaines.


Les nains sont un peuple rude, et endurant.
Ont les trouve dans partout, en tous lieux et cité, du fait de leurs capacités uniques. Qu'ils soient seigneurs et artisans libres, ou esclaves parfois, en nul civilisation ont ne peux se passer des nains et de leur extraordinaires savoir faire.
Mais leur fief, leurs terres ancestrales sont celle du nord, et de leur village de Bel'Maphradarr.

D'apparence trapu, les mâles dépassent rarement 1m40 et sont particulièrement larges d'épaules. Ils sont calme et stoique, s’énervant rarement. Leurs femmes, sont souvent fines, et connu pour un coté plus joyeux voir parfois carrément désinvolte, rieur et joueur. De part leurs petite taille, bien des yeux non-avertis les prennent pour des enfants humaines.
Il n'est pas bon pourtant, de les sous-estimer, nains ou naines, car leur petite taille cache un tempérament obstiné, et une force et une endurance que seuls les orcs dépassent.
Les nains aiment tout particulièrement a prendre soin d'eux, et de leurs barbes et chevelures. Et les coiffures des naines sont parfois extravagante, dans leurs couleurs ou leur complexité. De la même façon, les nains portent souvent ostensiblement leur réussite ou celle de leur clan sous la forme d'armes, vêtements, bijoux ou armures de belle facture.

les nains sont "divisés" en deux grand type sociétale,

Celui des montagnes, où les "vrais" nains vivent comme l'ont toujours faits leurs ancêtres :
Vivants sous un système social complexe, basé sur une logique clanique. La cohésion social étant assuré par les coutumes, qui guident toute l’existence naine.
Les nains sont très soudés, du fait de leur climat rude et de leur passé chargé de guerre contre les autres races.  Malgré cela, et étrangement, de nombreuses petites querelles internes entre clan apparaissent. Que ce sois sur le plan économique, politique ou militaire qui, très rarement en viens à des affrontements d'honneur au premier sang.
Ces querelles ne dégénèrent que rarement, et les prêtresses y mettant un terme dès qu'elles semblent aller trop loin.

Celui des plaines, où vivent les nains "libres" :
Fonctionnant souvent autour d'un noyau familiale soudé, de plus ou moins grande envergure, ils mélangent chacun à leur façon les traditions, au mode de vie des humains.
La plupart sont des commerçants, artisans et explorateurs ayant le désire de découvrir le vaste monde, ou tout simplement lassés par le climat rude du nord. Ou bien même ayant fuit pour pouvoir se marier sans l'approbation parentale.
D'autres, pour fuir un déshonneur, une querelle interne, ou car leur goût de l'argent facile les avaient conduit au vol ou contrebande.
Ce sont les nains les plus éclectiques, et il n'est pas rare qu'ils prient, ou ne vivent leur foi que très superficiellement. Voir ne sois pas croyants.




*** La religion naine ***

Les nains vénèrent principalement, pour ne pas dire exclusivement Maphr.
Quelque rares adressant parfois une prière à Pa'agrio pour allumer son feu, ou sa forge. Ou bien a Einhasad pour appeler sa lumière sur eux. Mais cela reste très anecdotique.
Cette vénération est très différente de celle des autres races.
Elle est vécue au jours le jours, par chaque actes de la vie, et non seulement en allant prier au temple. Ce que les nains,  font en fait très rarement. Ils ne vont voir les prêtres que pour des conseils de vie, ou des questions d'importantes tel que le mariage, autorisé sa fille à se laisser courtiser par un le fils du voisin ou non, ou encore ouvrir une nouvelle galerie de mine.

-L'église naine :
Les prêtres nains, contrairement aux autres religions ne fonctionnent pas de façon centralisé. La hiérarchie du temple et de la prêtrise naine n'est pas pyramidale, mais concerté.
Un conseil des Maphra'ran et Maphra'rin existe bien, et donne les grandes directives du culte, mais il change tous les 10 ans, par tirage au sors et non par vote.
La "hiérarchie" est donc basé sur un système de mérite, de même que le fait d'être ordonné prêtre.
Beaucoup de prêtres nains, étaient à la base de simple forgerons, chefs de clan, ou artisans reconnus pour leur sagesse et leur foi.


*** Hierarchie ***

Clanique :

-Roi/Reine
-Belthrongarim/ydd : équivalent de Duc/duchesse.
-Thordrawild/ynn : équivalent de Comte/comtesse.
-Bofdrawild/ynn : équivalent de chevalier, ou baron.
-Throngrim/ynn : Chef de famille, ou clan. Pas d'équivalence de noblesse.

Religieuse :

-Thorrin'araz : sainte prêtresse.
-Maphra Ran : haute prêtresse.
-Drin'Araz  : prêtre/prêtresse.
_____________
-Maphra'rak : prêtresse de guerre (nécessite d'être spirite).
-Az'Baraz : templier.


Dernière édition par Besmereth le Mar 6 Oct 2015 - 17:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belgarath
GM Nain/Humain
GM Nain/Humain
avatar

Messages : 998
Date d'inscription : 04/06/2012
Personnage 1 : Serald 1er
Einhasadien
Nains
Personnage 3 : Melni Turgaln A' Travark
Nain

MessageSujet: Re: La Race Naine   Sam 9 Juin 2012 - 15:22

-Le peuple Nain-




Apparence des nains :

Les nains sont trapus, et de petite taille pour les mâles. Fine et toute aussi petite sont leurs femmes, si bien que celle-ci passent parfois pour des enfants humaine pour des yeux inexpérimentés.
Ils ne dépassent jamais plus d'un mètre cinquante, et sont plus souvent proche du mètre trente ou quarante.

Tout comme la pierre, les nains sont forts, endurants et résistent mieux que la plupart aux poisons et aux maladies.
Tout comme la pierre leur caractère et franc, rude et posé.
Mais tout comme la pierre peut se faire avalanche, tout comme elle cache de la lave en sont sein sous des dehors sécurisant ; les nains peuvent entrer en fureur et se faire tremblement de terre. Quiconque à eue l'occasion de voir un nains pris de rage sait qu'il vaut mieux éviter de franchir la limite acceptée, car ils font alors de terrifiants combattants, parfois insensible à la douleur dans leur rage.

De base les nains ont une peau assez pâle. Chez les nains elle tourne au vieux cuir tanné avec les années, alors que chez les naines tous les cas de figure sont visibles. Allant de la peau de bébé à celle -ridés comme une vieille pomme- semblable à celle des vieilles matrones humaines, selon le train de vie de la naine en question.
Leurs couleurs de cheveux bas du brun le plus sombre, au roux le plus éclatant. Les blonds sont plus rare, et c'est une couleur très recherchée. Il n'est pas rare que les naines se teignent les cheveux de vert, de rose, ou de toute couleur qui leur passe par la tête, et qu'elles pourraient penser leurs aller.


***


Les tenues vestimentaires, sont très variés. Celle de tous les jours étant avant tout pratique et fonctionnel ; bien que certains aiment à l'embellir de broderie, de gemmes semi-précieuses ou de perles.
Celles conservés pour les fêtes se divisent en deux catégories : celles des fêtes religieuse, assez sobres bien que souvent dans des tissus plus fin qu'une tenue de tous les jours. Et celle pour les fêtes communes, particulièrement impressionnantes, brodées et surbrodés de fils de couleur ou de métal au point parfois que le tissu en devienne invisible en dessous.

Il n'est pas rare que les nains et naines portent leurs armures dans la vie courante.
En effet, les armures naines sont parmi les plus belles qui soient, et tout particulièrement confortable. Seuls les elfes et elfes sombres pouvant prétendre égaler la beauté du travail nain dans ce domaine, sans pour autant atteindre leur savoir et leur techniques, qui rendent les armures naines si légère, et si prisée. Incrustées ici et là de métaux précieux, finement émaillé pour y ajouter couleur et éclats elles resplendissent et attestent de la qualité de l'artisan, autant que de la richesse de la famille ou du nain l'ayant commandé.
Qu'il s'agisse d'armures lourdes ou légères, ou même de tissus pour les rare prêtres de Maphr participant aux combats, elles sont la fierté du nain (ou de la naine) qui la porte et sont donc soigneusement entretenues. Il n'est pas rare en effet qu'une armure passe d'une génération à une autre, et certaine auraient servies dans des batailles aussi antiques que celle de l'unification d'Elmoraden, ou des guerres de succession de la chute de Baium.



***


-Les mâles nains-

Les nains sont trapus et de petite taille. Ils dépassent rarement un mètre cinquante cinq.
Leur jambes sont assez courtes par apport au reste du corps, et leur torse large et puissant. Selon leur métier et leur activité physique les mâles nains ont des épaules plus ou moins larges -ce qui est logique-, mais néanmoins proportionnellement plus puissantes que celles des humains.
Leurs bras se musclent facilement, et un nain guerrier ou forgerons a bien souvent des bras plus épais que les cuisses de bien des guerriers humains.

Cultivant le goût de la coiffure et de l'apparence, les nains tressent leurs barbes et leur cheveux, y ajoutant parfois des fils de métal, des perles ou des gemmes pour montrer leur richesse. Cela les rends aussi plus dur à trancher lors d'éventuelles batailles, car les nains considèrent leur barbe comme sacrée. "Sans barbe" est d'ailleurs une grave insulte, et parfois une façon méprisante de désigner les humains.



-Les  femmes naines-

Les naines sont petites. Rares sont celles dépassant le mètre cinquante.
Elles sont plus fine et d'un corps approchant d'avantage l'équilibre de celui des humaines que de celui des mâles nains.
Des jambes longues, fines mais musclées, et des bras de même pour un corps parfaitement proportionné est l'une de leur caractéristique. Elles ont néanmoins bien souvent des épaules plus larges que celui des humaines par apport à leur taille et une grande force physique cachée derrière un écrin de beauté, voir de candeur. Seules leurs petites poitrines (en règle générale) portent préjudice à leur beauté, d'après certaines naines en tout cas.

Les naines aiment particulièrement jouer avec leurs coiffures, qui rivalisent de complexité les unes avec les autres.
Elles aiment à posséder une coiffure unique, et dans tout les cas particulièrement raffinées. Si certains codes sont apparus avec le temps, les naines en sortent souvent, ou les adaptent chacune à leur façon.
Une naine trouverais bien souvent dérangeant, voir insultant de voir une autre qu'elle porter une coiffure identique.



***

Physiologie :


Vurée de vie :
Entre 360 et 450 ans pour les plus vieux, la moyenne étant de 400 ans.
La plus vieille naine connue -une prêtresse- aurais frôlée les 480 ans.

Vieillissement physique :
_Des femmes naines :

Les femmes naines vieillissent par paliers.
De 0 à 20/25 ans leur vieillissement se rapproche de celui des humains, bien qu'elles restent bien plus petites en taille que ceux-ci. A la fin de ces 20/25 ans elles en paraissent entre 14 et 16 en âge humain.
Passé la trentaine, leur vieillissement physique se ralentit considérablement, et entre 20/25 ans et 100 ans, elles ne semblent prendre bien souvent qu'une dizaine d'années. Paraissant avoir 30 ans au maximum.
De 100 à 200 ans le vieillissement ralentie encore d'avantage, et à la fin de sa deuxième décennie une femme naine ne semble en avoir qu'une cinquantaine au plus.
Il faut qu'une naine atteigne les 400 ans pour sembler être une vieille femme. Elles ont alors bien souvent les cheveux blanc, et presque autant de rides que leur auguste compagnons.


_Des mâles nains :

Les mâles nains vieillissent d'une façon assez proche de celle des naines, mais à quelques détailles près.
De 0 à 20/25 ans leur vieillissement est stable, semblable à celui des humains.
De 20/25 ans à 60 ans ils semble prendre environs une vingtaine d'années (pour moins de 10 chez les naines) Un nain de 60 ans semble donc en général en avoir 40 au maximum.
De 60 à 120 années ils semblent prendre entre 10 et 20 ans (donc 50 ou 60 ans).
A partir de 120 ans leur vieillissement ralentit fortement, mais continu doucement jusqu'à ce qu'ils soient ridés comme de vieilles pommes et la barbe aussi blanche que le sommet de leurs montagnes.




-Majorité naine-
La majorité naine est double.
En effet, il y a la majorité physique, qui est aussi l'âge ou le développement mental suppose d'être responsable de ses actes, et la majorité rituelle, qui elle permet d'obtenir le respect de ses ainés, et de pouvoir notamment porter titre honorifique et autres responsabilités dans la communauté.


_Majorité physique :
Entre 16 et 18 ans aussi bien pour les nains que les naines.
A partir de cette âge, ils sont apte à avoir (physiquement) des enfants, et sont tenus responsables de leurs actes.


_Majorité rituelle :
Entre 30 et 40 ans.
C'est l'âge ou un(e) nain(e) commence à réellement entrer dans la vie active de sa communauté, avoir des devoirs, des responsabilité envers tous, et est considéré apte à les remplir.
Elle fait souvent suite une cérémonie, différente d'un clan à un autre, à la fin du noviciat dans son métier d'élection, à une période de "bannissement" rituel à la fin duquel ayant prouvé sa valeur ou le(la) jeune nain(e) rentre dans sa famille (son clan) avec tous les honneur, et est considéré comme partie de ceux pouvant donner leur avis aux réunions, prendre part à des actes importants, etc


Dernière édition par Belgarath le Dim 21 Avr 2013 - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belgarath
GM Nain/Humain
GM Nain/Humain
avatar

Messages : 998
Date d'inscription : 04/06/2012
Personnage 1 : Serald 1er
Einhasadien
Nains
Personnage 3 : Melni Turgaln A' Travark
Nain

MessageSujet: Re: La Race Naine   Sam 9 Juin 2012 - 15:24

- Maphr -







***

La déesse


Maphr est la déesse de la terre, et des nains.
Troisième fille d'Einsahad, et son second enfant "divin", elle est aussi l'une des déesses la plus neutre et celle à l'apparence la plus terne. Du moins au premier abord.
Tout comme pour les elfes Eva fait partit de l'existence même du peuple elfe, Maphr est l'essence du peuple nain.

Simple, calme, endurante, fière, directe et forte sont les mots qui la qualifie au premier abord. Mais elle est aussi joie innocente, bonté et couleurs chatoyantes cachées en son cœur, tout comme les gemmes et les métaux précieux le sont dans la pierre rude et grise. C'est donc une déesse à deux visages : terne et rude extérieurement, elle cache des trésors de joie et d'amour pour qui sait la "connaitre" et dépasser cette première facette.
Elle est aussi connu comme la maîtresse des moissons et de la fertilité.




***

Pour toutes les races


Aux yeux des autres peuples, Maphr est surtout vénérée en tant que Déesse de la terre, austère et calme maîtresse, protectrice et guide des artisans, des forgerons et des mineurs en particulier. Dans bon nombres de grandes villes humaines, et tout particulièrement à Giran lui dédiée chaque année une fête somptueuse pour s'attirer ses faveurs et ne jamais voir leur richesse faiblir et les champs se flétrir.
Nombre d'artisans, avant d'entamer quelques ouvrages d'importance lui adressent une rapide prière.

_Les marchants la prie pour leur prospérité.
_Les paysans pour qu'elle bénisse le sol de sa fécondité.
_Les forgerons, et nombres d'artisans avant de commencer tout travail précieux, ou délicat.



***

Les nains et Maphr


Les nains voient Maphr de trois façons bien distinctes, et tout aussi importantes a leurs yeux :
-Elle est tout d'abord la Terre, déesse de cet élément naturel, et apporte l'Équilibre au monde.
-Elle est aussi la Mère, la créatrice du peuple des Nains, déesse de l'abondance.
-Elle est la fille de Einsahad et de Grand Kain, et ils Les remercient pour avoir Laissés cette Enfant naître.

Ils la prient de même pour ses trois facettes :
-En tant que maîtresse de la terre, et des artisans.
-En tant que porteuse de vie, de joie, et de prospérité.
-En tant que chasseresse, la joueuse innocente, et l'amoureuse des secrets dissimulés.

***

Le fait est, que  même si a première vue les nains semblent être très pragmatique et ne vénérer leur déesse que de façon neutre et distante, il ne s'agir que d'une image qu'ils donnent.
Contrairement à ceux pensant qu'ils ne la remerciant que pour ses bienfaits, ou la priant pour obtenir un bon résultat dans quelque entreprise, il ne s'agit là que d'une fausse impression issue de leur retenu naturel. Car pour bien des nains -parfois même sans s'en rendre compte- toute leur vie est dirigée, orienté dans l'optique du service, des coutumes, et de l'amour de leur Déesse.
Car la Déesse est la terre.
Que la terre porte tout et tout le monde à sa surface bienfaitrice.
Et que tous retournent à la terre.

Chaque phases de la vie d'un nain à une résonance dans la religion de Maphr. Chaque jours, chaque actions est une prière à la Déesse.
-Ainsi un nain prie Maphr en accomplissant correctement, consciencieusement son travail, quelque soit l'effort à fournir pour parvenir au bout de sa tâche.
Car Maphr aime le travail bien fait. Le désir de perfection en toute chose lui est une prière.
-Ainsi un nain honore Maphr en supportant la duretés de la vie, le poids d'un lourd bagage, la difficulté d'une épuisante randonnée sans se plaindre.
Car la Déesse a créée son peuple fort et solide, capable de tout endurer.
-Ainsi un nain prie la Déesse en buvant, chantant et s'amusant avec ses paires lors des fêtes qui Lui sont dédiées, dans leurs foyers riches en couleur et en bonne humeur.
Car Maphr aime a voir ses enfants joyeux et souriant. De tout le panthéons, elle était l'enfant la plus vive.
-Ainsi un nain embellissant une simple poterie, un ustensile utilitaire pour le seul plaisir de rendre une chose belle en plus d'utile prie la Déesse.
Car Maphr est bonne en son cœur, et aime à cacher sous ses dehors la lumière, la couleur et la beauté. Elle aime à ce que le monde soit beau en plus d'être fonctionnel : le soleil ne fait pas qu'éclairer, les étoiles ne servent pas qu'a guider le marin, les fleures ne servent pas uniquement à la reproduction de l'arbre : ils sont également pure beauté.
-Ainsi un nain préférant l'honnêteté là ou le mensonge aurait été plus facile prie Maphr.
Car la Déesse aime la droiture et l'honneur.
-Ainsi chaque moment, chaque parties de la vie d'un nain dit "honorable" aux yeux de la communauté naine sont une prière à la Déesse Maphr, car il vie sont existence comme la Mère aurais aimé qu'il la vive.
Car ils sont les enfants de Maphr.

***


Maphr n'est donc pas dans les temples, les prières ou les démonstrations exubérante de piété propre notamment aux humains, mais dans chacun des actes, dans chaque paroles, chaque façons de la vie d'un nain. Par ce côté, les nains ressemblent aux elfes donc.
La façon de vivre, les préceptes de bonne conduite, d'honneur sont autant de marques de l'amour du peuple des nain à sa Déesse.
Très terre à terre, les nains n’en oublient tout de même pas leur devoir envers Maphr et lui dédient, chaque année, un jour spécifique. Ce jour varie selon les années, et tombe le plus souvent lors de l'une des fêtes religieuse commune. C’est surtout l’occasion de se réunir, de boire, manger et rire autour d’un grand feu et montrer ainsi à Maphr que son peuple lui rend hommage par des chants, des danses et chaque actes de leur vie de tous les jours.
Car les nains sont les enfants de Maphr et vivent comme elle aimerais qu'ils soient.





***

Les prêtres de Maphr


Ils sont appelés communément "Drin'araz",
Un mot et titre composé de "Drin" : la voie, et d "Araz", le don de sois, et donc la "Voix du Don de soi" en traduction humaine. Les prêtes de Maphr sont donc avant tout des guides, et des conseillers pour leur peuple. De ce fait, seuls les nains les plus honorables, et connaissant parfaitement les façons d'être et de vivre aimés par la Déesse peuvent aspirer à devenir prêtres.
Leur rôle est celui de guide, et de médiateur. Qu’il soit homme ou femme, le Drin'araz est avant tout une sorte de conseiller, à l’écoute de ses congénères. Il est là pour tenter de répondre aux incertitudes de ses frères. Ayant un rôle important, le Prêtre de Maphr permet de rappeler les directives du culte mais aussi faire le médiateur entre les croyants, voir (fait bien plus rare) entre les nains et leur Mère.

Solidaires et servant une même Déesse, les prêtres de Maphr ne forment pourtant pas un collège religieux à proprement dit.
En effet aucun d'eux n'en est chef et n'a autorité sur l'autre. Tous se respectent et s'écoutent avec grande attention, n'oubliant pas que tous les nains sont les enfants de Marphr et que leur seul devoir est de L'écouter, la comprendre, puis de porter cette parole à leurs frères.
La plupart sont de plus assez âgés, car nul jusqu'ici n'a jamais vu de prêtre en dessous des cent années de vie, âge déjà bien jeune pour le devenir, car il faut une certaine expérience de la vie pour pouvoir se prétendre à conseiller les autres sur la leur.

Les prêtres des Maphr se divisent en deux grands groupes distincts.
Les Pragmatiques, et les Spiritistes.

-Les Pragmatiques,
Sont pour la plupart d'anciens guerriers, forgerons ou autres sages ayant fait une action d'éclat, une découverte ayant profité à tout le peuple nain. Ou tout autres actes de sagesse autant que d'éclat ayant démontrer à tous qu'ils sont à même d'êtres des exemples, et par là même de pouvoir prétendre guider et les conseiller.
Très souvent, les pragmatiques sont connu pour considérer la recherche de la technologie, et du savoir en général ainsi que sa transmission comme une part importante de la voie vers la sagesse.
Plus "terre a terre" et encrés dans le réel, ce sont les plus nombreux parmi les Prêtres de Maphr, et ceux qui s'occupent d'organiser les fêtes religieuse et de toutes les petites choses, conflits et interrogation, des nains.
Ils s'occupent également de faire "classe" aux jeunes nains, et ce sur bien des sujets : allant de l'honneur, à la façon de tuer un animal proprement, un autre être pensant, ou bien de des façons de manger, ainsi même que de l'apprentissage des pas de danses traditionnels en prévision de la prochaine fête.
C'est également parmi eux que sont recrutés les Maîtres des Sagas et nombre de guérisseurs.

-Les Spiritistes,
Bien plus rares, sont ceux capables de manipuler les énergie de na terre, et par leurs prières appeler le regard de Maphr sur ses enfants. Ce sont aussi les seuls a avoir des dons de "magie" développé. Certains seraient aussi capables de contacter "le monde des rêves", puis de là atteindre la dimension de la Terre et pour les plus puissants et les mieux entraînés,  d'entrer en communion avec les envoyés de Maphr. Considérés par beaucoup comme les nains les plus proches de la déesse, les seuls à même de comprendre pleinement ses désirs ils sont écoutés, et leurs paroles pèsent lourdement dans les décisions les plus importantes.
Ce sont eux qui sont appelés lorsque la terre tremble, qu'un volcan se réveille ou qu'une famine fait rage : de façon à savoir en quoi et pourquoi la Déesse est en colère et comment l'apaiser. Plus "rêveurs" et moins calmes que les autres nains, ils se donnent souvent des objectifs irréalisables, tentant de faire aboutir une chose qu'ils pensent savoir Maphr désireuse de voir se produire. Leur seul défaut, reconnu car particulièrement récurant et de prendre trop à cœur certaines choses, et de vouloir réaliser les "missions" qu'ils pensent la Déesse leur confier en quelques jours ou mois, là ou des siècles seraient parfois nécessaires.
Contrairement aux prêtres "normaux" ils(elles) sont dévolue a servir le temple dés que leurs dons sont découvert.


Hiérarchie du temple :

La hiérarchie du temple et de la prêtrise naine n'est pas pyramidale, mais concerté.
Au sain du temple, chaque prêtre a pouvoir, et parole équivalente de par son titre. Seule sa renommée personnel, et donc ses actes passés le rende plus ou moins écouté.

Conseil des prêtres :
-groupe de 13 prêtres élus au sein d'une vaste assemblée faite tous les dix ans, pour gérer les grands problèmes et discussions. Sept nouveaux prêtres sont élus tous les 50 ans, ceux remplacés sont tirés au hasard.
Pouvoir décisionnel englobant tous les temples, des montagnes comme des plaines. Il ne gère que les grands sujets du type "doit-on s'impliquer dans tel problème entre clan", "le sexe des anges" et autres "la dernière éruption de tel volcan est-elle un présage de Maphr, et lequel ?".
Mais il valide ou refuse aussi l'accession des Drin'araz au rang de Maphra ran, ou plus rarement s'occupe des épreuves de foi pour les Thorrin'araz.
Il peut aussi, en cas de faute grave destituer un(e) Drin'araz de son rang (mais le cas est très rare).


Assemblée des prêtres :
-Assemblée tous les dix ans, où tous les prêtres, puissants ou non, connus ou non sont invités (viennent qui veulent) pour discuter ensemble des grands problèmes du monde, et de ce qu'il convient de suivre comme ligne directrice. Elle est présidée par le Conseil des Prêtres.

Thorrin'araz :
-Prêtre(sse) ou templier particulièrement reconnu(e), par sa sagesse, et un grand pouvoir sur l'élément de la Terre, domaine de Maphr. Il peut y avoir plusieurs Thorrin'Araz simultanément, ou bien aucun durant des dizaines d'années, le titre n'étant donné que par des critères extrêmement précis, et non représentatifs d'une hiérarchie pyramidale.

Maphra Ran (Rin pour un mâle nain) :
-Prêtre(sse) ou templier ayant la direction d'un temple de Maphr. Souvent le (la) doyen(ne) ou reconnu(e) comme étant le (la) plus sage par vote. Le titre est décerné à vie, sauf destitution pour faute grave, ou manquement a l'honneur.
Seuls vrais pouvoirs : capacité à trancher dans un vote à égalité, de le clore s'il dégénère, ou de convoquer une assemblée des prêtres pour gérer un sujet précis.


Drin'Araz :
-tou(te)s les prêtres(ses) avéré(e)s de Maphr.

Az'Baraz :
Templier nain. Ils gardent les dolmens, grottes sacrés, et les rares temple nains. Ainsi bien sûr que les sépultures.
Marteliers ou Immortels, ce sont des guerriers ayant décidés de se dévouer au temple, par choix, ou pour expier une faute d'honneur envers Maphr. Nombre d'entre eux deviennent eux-même prêtres avec les ans.
Malgré leur petit nombre, ils sont la hantise des nécromants, pillards et autres profanateurs de tombes car rien n'est plus sacré pour un nain que le repos et le respect au morts. Toute profanation est un crime ne pouvant être lavé que dans le sang.


Maphra'rak :
Prêtre de guerre. Assez rare, il s'agit souvent de prêtresses ou de templiers Spiritistes au tempérament combatif.
Elles cumulent souvent des capacités militaire notable, alliés à un caractère trempé -voir emporté-, et une magie puissante et instinctive. Elles sont à la foi respectée, tout en étant parallèlement considérées comme des petites filles manquant encore de sagesse. Suivies et tolérées, en l'espoir et l'attente de les voir mûrir enfin.

Nota : les nains n'ont pas d'inquisition, et ne semblent pas en éprouver le besoin.


***

Calendrier des fêtes naines




_Troog hazkalein (Litt, "fêtes des jeunes jours", ou "fêtes du renouveau"):
Fête du printemps, ou l'on sort tout ce qui reste de comestible dans les celliers pour un grand banquet commun, agrémenté de couronne faites des premières fleures du printemps. Le bal qui s'ensuit est souvent l'occasion des premiers amours, et de la répartitions des futurs couples. Les parents ferment bien souvent les yeux en cette occasions sur des choses qu'ils n'auraient pas laisser passer un autre jours.
C'est aussi le jours où l'on fini les fins de tonneaux : d'après une vieille coutume il est en effet porteur de malheur de ne pas vider tous les fûts avant les premières lueurs du lendemain.Hors utilisant la coutume à bon escient il n'est pas rare que nombre de nains ouvrent un tonneau quelques jours avant, de façon à être certains de rendre les libations digne des sagas.
Le lendemain est férié, et aucun employé n'est obligé de travailler, vu que la plupart en serait de toute façon incapable...


_Marr Galan (Litt, "solstice du soleil"):
Solstice d'été.

_Troog Maphr ek urbaz a angaz (Litt, "fêtes de Maphr qui est le commerce et l'acier") :
(Fêtée partout sous le nom de "fête des Artisans")
Fête de l'acier, du commerce et des artisans en particulier. Il s'agit en partie d'une fête religieuse du fait que c'est le moment de remercier Maphr pour ses bienfaits, et aussi le jour de la nomination des nouveaux apprentis et maîtres forgerons.
C'est aussi le jours ou les grandes guildes forgeronne se réunissent pour répartir les apprentis à leur futurs maîtres, et de distribuer de nouvelles forges aux nouveaux maîtres. La décision de fonder une nouvelle forge ne peux se faire que ce jours là.


_Naggren siz Krenked (Litt, "les six de désastre et de bouleversement"):
Semaine de l'ombre, ou en hommage à la guerre des dieux aucune chandelle, aucun feux ne brûle. C'est le seul moment de l'année où les forge sont éteintes. Se déroulant en début d'hiver elle est particulièrement redoutée car le froid est déjà vif à cette époque de l'année.

_Loken kuri gorog nai naggalk (Litt, "banquet de la fin des troubles") :
Fête de la fin des trouble, où l'on se réjouis de la fin de la guerre des dieux. Elle clôture la semaine de l'ombre et un grand bûché est allumé en place central de chaque villages nains. Des prières, sous forme de petits papiers pliés sont alors lancé dans le brasier. Chaque villageois prends alors une torche qu'il allume au bûcher pour aller rallumer le foyer de sa maison.

_Marr Hid (Litt, "solstice d'hiver"):
Fête du solstice d'hiver.

_Gromthi troog lokien (Litt, "fête des honorables ancêtres") :
Deux jours et une nuit durant lesquels sont honorés les ancêtres de chaque clan, de chaque famille naine.
Elle est aussi et surtout l'occasion de s'amuser, de raconter les anciennes sagas et de couper la morosité et l'attente forcé par l'hiver. Une assiettes est remplis des meilleurs mets pour les morts, qui d'après les nains observent, voir rejoignent parfois le banquet fait en leur honneur.


Dernière édition par Belgarath le Lun 31 Déc 2012 - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belgarath
GM Nain/Humain
GM Nain/Humain
avatar

Messages : 998
Date d'inscription : 04/06/2012
Personnage 1 : Serald 1er
Einhasadien
Nains
Personnage 3 : Melni Turgaln A' Travark
Nain

MessageSujet: Re: La Race Naine   Sam 9 Juin 2012 - 15:27

-Territoires et Coutumes naines-








*** Ville et territoires ***

***
Les terres du nord :

La chaine des dorsales de givre est une terre qui, si elle parait froide et désolée à première vue, cache dans ses vallées et sur les pentes de ses montagnes escarpées une grande abondance de vie.
Si en effet l'hiver y est une saison rude, il en vas tout autrement de la période d'été.
L'été est une période de grand étalage de vie : Tout ce qui peux se faire de plus vivace et puissant dans la nature s'y trouve et éclot alors en quelques semaines. Voir parfois quelques heures. Les animaux abondent, les fleures éclosent par milliers et tout se couvre de couleurs vives, tandis que le bruit de la vie renais partout en gazouillis, brames des buffalos et hurlements des nombreuse meutes de loups.
Malgré cela, en dehors des nains seuls quelques rares communautés humaines supportent la dureté des terres nordiques.

La chaine de montagne en elle même abonde en petits villages claniques, mines plus ou moins abandonnées, et ruines vielles de plusieurs millénaires.



***
Villages nains :

[b]*La capitale naine[/b ](Bel'Maphradarr)
-Description du village-

Il est a noter que Bel'Maphradarr est, pour bien des cas, une exception dans le système social des nains :
_Elle est dirigée par le conseil des Guildes, et non un Throng particulier.
_Elle n'est pas construite de façon centralisé.
_Elle se trouve "au dessus" des conflit clanique et sert de siège décanal au conseil des prêtres.


*Autres villages.

Il y a de nombreux petits villages dans la chaine des montagnes du nord. Grosse ferme isolée, regroupement de quelques maisons autour d'une forge/fortin principal, ou parfois hameaux regroupant près d'une centaine d'habitants.
Les villages nains sont souvent organisé dans une logique clanique. En effet, ils se regroupe bien souvent autours de deux ou trois familles vivants en commun, et faisant partit d'un unique clan. Dans ce cas toute l'organisation tourne autour d'un chef de clan et des plus vieux membres du village qui servent de conseil des anciens.

La plupart de ses villages se disposent comme suis :
Ils sont construit sur le premier bout de terrain plat qui se trouve être assez grand, chose bien rare dans ses montagnes escarpées.
Bien souvent une grande demeure, solidement bâtie et particulièrement imposante se dresse au centre de l'agglomération, tout contre le flan de la montagne. Elle est utilisée à la fois comme lieu de réunion lors des veillée, pour les conseils du village, comme lieu d'accueil pour les rares visiteurs de passage et peux même en cas de danger servir de forteresse pour tout le clan.
La forge se trouve le plus près possible du centre du village, quand elle n'est pas directement intégrée à la demeure principale. Tous les villages nains en possède une, par simple nécessitée de survie. Durant tout l'hiver, isolés par des mètres de neige et les blizzards, une communauté ne pourrais survivre sans forge et réserves abondantes.
Les autres maisons, les réserves, abris à bois et granges se disposent ensuite en un demi cercle autour de tout cela et fait dos rond vers l'extérieur.
Bien souvent un mur de pierre bas, ou une simple palissade entoure le village.


Villages troglodytes :

Certains villages, dans les zones les plus froides et les plus inhospitalières, ou par pure facilité ont été bâtis dans les mines elles-mêmes. Les parties les plus hautes de la mine sont alors élargie, modifiés et les couloirs d'extraction transformés en rue, les façades des maisons troglodyte bordant alors les couloirs de pierre et servant a montrer la richesse de la famille y logeant.
Une façade taillée dans la pierre, représentant dans tous ses détailles les poutres finement gravés, le chaume des toits et la petites pierre de remplissage des demeures naines classique de la surface indiquent ainsi une famille fortunée. Une simple ouverture dans la roche les familles les plus pauvres, ou les réserves de bois, de nourritures et autres d'un magasin accolé contre.
Une neuvaine élargie (recoupement de plusieurs tunnels de la mine) ou une vaste caverne sert alors bien souvent de place centrale, où se trouve la demeure du chef de clan, entouré à sa droite d'un temple de Maphr et a sa gauche de la forge du village. Là se trouvent bien souvent la plupart des commerce du village.
Ces villages sont néanmoins rares, et ne dépassent jamais plus d'un ou deux milliers d'habitants.

[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Belgarath
GM Nain/Humain
GM Nain/Humain
avatar

Messages : 998
Date d'inscription : 04/06/2012
Personnage 1 : Serald 1er
Einhasadien
Nains
Personnage 3 : Melni Turgaln A' Travark
Nain

MessageSujet: Re: La Race Naine   Sam 9 Juin 2012 - 15:32

-La vie des nains-





*** Le système social nain ***

-La hiérarchie naine :

La hiérarchie naine a plusieurs particularités notable, outre le fait qu'elle est complexe, et semble plutôt anarchique à première vue.
Il Faut pour l'aborder comprendre trois support essentiel du système communautaire des nains :
-Le premier est la famille, ou le Throng (clan), qui sont la base de toute la hiérarchie des nains.
-Le second est la coutume, et les titres honorifique qu'elle supporte, reconnu de tous.
-Le dernier est la communauté, base même de la survie du peuple nain.



_La famille, le clan, et la Maison :

La base du système social nain est la famille, plus ou moins étendu, c'est a dire les anciens (grands-parents, arrières grands parents), les parents, puis les enfants. A ceci s'ajoute les cousins, tantes, de dégré directe (cousin germains). Il est rare qu'une famille représente moins d'une douzaine d'individus, et certaines en comprennent près d'une cinquantaine.

Il existe évidement bon nombre de famille de petite taille, issu le plus souvent de désaccords familiaux ou survivants de tragédies. En effets, les nains n'impliquant pas les enfants dans les querelles familiales, il n'est pas rare que des jeunes de familles en conflits d'honneur ou commercial se lient et se marient. Alors reniés par leurs famille/clan ils partent souvent faire leur vie ailleurs.
De même, tremblements de terre, avalanches, éruptions volcanique ou blizzards assassins prélèvent chaque années leur tribut de vie naines, et il arrive souvent qu'une poignée de survivants restent de clan en ayant compté des centaines.
Les familles recomposées, apparaissant suites à de catastrophes ne sont pas légions. Sans pour autant être des exceptions.


_Le système clanique :

Le système clanique nain semble nébuleux, voir chaotique mais il n'en est rien, sa base en est même extrêmement simple et ce sont les soucis des différences de pouvoir, et des titres liée à la coutume qui le rende difficilement compréhensible par les non-nains.
Elle se présente comme suit :


-Le roi des nains.
-Le conseil clanique.
-Les Maisons.
-Le clan.
-La famille.

La famille est donc la base.
Chaque famille est liée a un clan, ou Throng réunissant les différentes branches éloignée de ce qui est en réalité une seule famille et dirigé par un Throngarim(ynn).
Pour exemple la plupart des villages nains appartiennent à un unique clan, et est constitué de trois à vingt famille de 20 à 60 membres organisé autour d'une famille mère ou "première famille". C'est pour éviter les problème de consanguinité que le système fut ainsi mis en place avec les années, et sous l'influence des prêtres.


Viens ensuite les "Maisons".
Clan puissants, ayant avec les annés réunis sous leur aile d''autres clan mineurs, par des serment de vassalité.
Un plus ou moins grand nombre de petits clans et villages est alors dirigé par un Bofdrawild(yll), Thordrawild(yll) ou Belthrongarim(yll) selon sa puissance et son influence.
Les Thordrawild et Belthrongarim faisant de plus partie du conseil des nains, le conseil clanique qui est l'instance dirigeante majeur des nains.
Il n'y a plus eut de roi depuis la mort du dernier roi sous les dagues de ses plus fidèles vassaux, lors d'une terrible trahison qui provoqua l'écroulement social du système clanique durant près de cent ans. Les quatre derniers des grands clan ne se sont plus jamais réunis depuis pour élire un nouveau roi des nains.



_Les sept Maisons :

Il existait jadis sept grandes familles, ou Maisons.
Parmi celles-ci était choisi le roi des nains.
Ses sept familles furent les dirigeantes de la race des nains de tout temps, et les ont guidé a travers les épreuves depuis la création de la race naine. La légende disant que ses familles furent bâti par sept frères, grands guerriers et prêtres de Maphr est désigné par Elle pour guider leur peuple.

Il n'en reste aujourd'hui plus que quatre.
Leur puissance militaire comme politique a été largement perdu durant les siècle. Et la trahison d'une des sept, ayant conduit à la mort du dernier des roi nains, a porté un rude coup à leur image. Cet acte manqua provoquer l'effondrement du système social des nains.


_Thorgrimr, réputé pour sa bravoure, et ses puissants marteliers. Très militarisé. Egalement bon forgerons.
_Azgaleran, réputé pour ses chercheurs, et l'habilité de ses joailliers.
_Belafran, réputé pour son savoir, et son sens du commerce et de la diplomatie.
_Kadengladd, réputé pour ses ouvrages du bâtiment, connu pour être les meilleurs artisans de la pierre et les architectes les plus ingénieux qui soit.

Les familles perdues étaient :
_Glordimarr => L'unique famille ayant perdue ses droits, banni après leur trahison du roi. Bon nombre furent massacré sur place suite a leur traîtrise.
_Angazald => Créateurs des premier golem, extrêmement réputé pour leur savoir, tant technologique que mystique, ce clan disparu suite a un conflit interne, leur Belthrongarim n'ayant nul descendants directe et les prétendants partagés entre le désir de recherche des géants, et ceux cherchant justement à s'en détacher. Ils étaient aussi de grands commerçants. Certaines rumeurs persistantes affirment que les Mammons en sont les derniers descendant.
_Werdrakeim => les "tueurs de dragons" était le clan le plus agressif de tous. Ils se sacrifièrent lors de la déroute face à la nation orc, lors de la guerre des races, permettant ainsi au reste de la race naine de trouver sa place dans les montagnes du nord.

_Autres puissances dans la hiérarchie naine :

Le temple :
Il n'a aucune influence directe sur les décisions, du moins en apparence car en réalité rien ne se fait sans son aval, ou du moins un regard attentif des décisions.
Le temple a sa propre hiérarchie, et son propre système de caste.


Les guildes :
Les Guildes tels que l'écaille d'argent, l'acier noir et autres disposent d'une forte influence sur toutes les congrégations de métiers.
Leur pouvoir est indépendant du système clanique et leur influence se fait au sains de chaque clans où qu'ils soient. Leur pouvoir est avant tout financier, mais étant liés d'avantage à tels clan plutôt que d'autres il leur arrive de se mêler aussi des conflits claniques, voir de les encourager. Il est à noter que le conseil des Guildes dirige Bel'Maphradarr depuis plusieurs siècles.
La plupart des artisans sont lié à une guilde ou une autre, selon leur branche de métier et leur goûts personnels.




***

*** Façon de faire ***


-Le Travail :
Le travail est tout un art, il mérite d'y passer beaucoup de temps et surtout d'y afficher un grand sérieux. Le travail se recoupe avec le perfectionnisme.
Toute travail accepté doit être accomplie, et ne doit jamais être laissée en plant. Ce qui est commencé, doit être fini.


-Le Perfectionnisme :
Atteindre la perfection, qu'elle que soit la voie choisie est important, aussi bien dans l'art connu de la forge, que celui de la guerre, ou de la confection des plats traditionnels et la fabrication d'un bonhomme de neige.

-L'entente, apprécier chaque jours :
Chaque journée mérite son lot de joie, de plaisir et de bonne humeur. Les nains aiment rire, s'amuser et aucun jour ne dois se passer dans la morosité.

-Le Matérialisme :
L'avoir est quelque chose de très important, mais posséder une chose pour soit ne dois pas pour autant dépasser le bien-être de la communauté.
Ce que possède la communauté pour son utilité et sa valeur à la faire survivre, dépasse la valeur de la possession personnel pour le plaisir.


-L'ingéniosité/L'inventivité, le savoir :
Bricoler, expérimenter et faire des plans pour apprendre toujours d'avantage du monde, et de son fonctionnement est une chose admirable et encouragé.
Toute bibliothèque est une mine d'or, tout nouveau savoir est bon à prendre.


-L'union.
La terre est une et une seule, les nains sont de même.

-La beauté :
Une chose ne doit pas être simplement fonctionnel, bien que sa fonction en elle même puisse lui donner une certaine forme de beauté.
Un objet, même usuel doit être parfaitement fini, et de préférence embellit.



_Notions d'honneur :

L'honneur est pour les nains une chose très importante.
Rien n'est plus abominable qu'un nain sans honneur.
Rien n'est plus déshonorant que de ne pas tenir sa parole, ou de frapper un adversaire dans le dos.

Le fait de remplir un contrats (dans les temps de préférence) est une question d'honneur.
Le fait que la paroles donnée est effet de contrat écrit est une question d'honneur.
Le fait de tenir en bon état ses armes, son armure, et accessoirement sa maison (mais ça c'est moins grave) est une question d'honneur.
Le fait de bien tenir la bière est une question d'honneur.
Mourir les armes à la main, et face à son ennemi est une question d'honneur.




***

*** La vie de tout les jours ***

La vie de tous les jours et en partie régie par la coutume, les tâches nécessaires et les saisons.
Tonte des buffles, coupe du bois, casser la glace de l'abreuvoir pour que les animaux puissent boire, aller chercher l'eau au puits du village, filet la laine et tisser de futurs vêtements sont des tâches de tous les jours.
Préparer la bière pour les prochaines fêtes ou bien l'hiver et régit par des codes, et donc la coutume.


Printemps :
Particulièrement court, c'est le temps du renouveau. Les champs sont labourés et ensemencées, les jeunes partent en quêtes de leur futur métier, ou pour passer à l'âge adulte. C'est aussi le temps des mariages, du grand ménage dans les maisons, du décrassage des forges et de la remise en état des toitures, des jardins et potagers.
C'est aussi le temps de la chasse et de la récolte de la sève de l'érable pour les cuisinier, ou du pin pour les tanneurs.
Les bouquetins, buffles laineux et les chèvres sont tondus, la laine mise de côté.
Bref, c'est le temps du réveil général dans les montagnes !


Été :
C'est la saison où la vie s'épanouit dans les villages nains, le blé et l'orge blondissent dans les champs. Les vergers se couvrent de fruits et les bois résonnent du bruit des haches pour fournir de quoi étayer les galerie des mines. Le temps est aux réjouissances, à la chaleur et aux amours. Les jeunes couples nouvellement mariés s'habituent a la vie commune, et les premiers ventres s'arrondissent.
C'est le temps de la vie.


Automne :
Le moment de faire ses réserves, d'accumuler de quoi passer l'hiver, en nourriture aussi bien qu'en bois de chauffage.
C'est aussi le temps de la fabrication de la bière et du cidre, ce qui mène a mainte réjouissances, fêtes et beuveries. Les premiers froids se font sentirent, et quelques chutes de neige blanchissent les montagnes. Les enfants en profite pour faire de la luge sur de vieux bouclier car il fait encore assez chaud pour rester de longues heures dehors. Les dernières planches sont taillées, la laine est filée, et de grands bocaux sont placés dans les caves.


Hiver :
Le temps de l'attente, des banquets en famille et des longues saga racontés autour du foyer familial ou clanique. La laine filée et transformée en tissus, ou en tapisserie. Les femmes ajoutent de nouvelles broderie à leur atours, et réparent ceux qui se sont usés. Les vieux sculptent de nouvelles cannes, des bols et divers objets, ou comptent aux plus jeune leurs aventures de jeunesse.
Les soldats s'entrainent pour se réchauffer, des paris sur les combats sont organisés alors que d'autre polissent leurs armes, enlèvent les points de rouille, nettoient et graissent le cuir de leurs armures.
Les prêtres en profitent pour recopier certains ouvrages, mettre à jours les chroniques et les sagas, et se réunirent en petits comités pour préparer les fêtes de l'année à venir.
Les premiers enfants du printemps viennent au monde, et les halls sont emplis du cris des bambins, des jeux des plus vieux qui courent partout, et de la chaleur du feu et des animaux.



_La coutume :

La coutume est l'une des chose les plus importante de la vie naine.
Inculqué dès le prime âge, petit a petit et par l'exemple plus que grâce à des "leçons" elle forme la trame de l'existence des nains. Au point même qu'ils ne semble pas se rendre compte d'agir selon des codes pluri-millénaires. "C'est ainsi, c'est tout" répondrait simplement un nain à une telle remarque. Ainsi qu'ils ont toujours fait, ainsi qu'il a toujours été, et parce qu'ils sont des nains.
Voilà pourquoi ils agissent et réagissent de façon "prévisible" aux différents moments de leur vie, et à tout ce qui les touches.
Voila aussi pourquoi, en recherche de liberté, certains quittent les montagnes pour aller vivre dans les terres des hommes.


Exemple de coutumes naines :

Enterrement : Le nain est toujours enterré avec son arme, ou ses outils s'il s'agit d'un artisan.
De préférence, a proximité de leur lieu de vie, ou dans le cairn du clan.
L'importance de l'enterrement est tel, que bien des fois des clans entier prirent le risque de se faire décimer pour aller récupérer les corps des leurs, afin de les enterrer selon les rites, et là u il se dois. Devant de fait, a leur retours préparer bien plus de tombes que prévus.


Déshonneur : En cas de déshonneur profond, un nain peu décider de se couper la barbe (les naines, quand a elles coupent leur cheveux très court), et de partir en quête. Il chercheras a retrouver son honneur à tout prix et continueras de se raser tant qu'il n'auras pas réussit (selon son point de vue) a retrouver celui-ci.
Seul le nain décide quand, et comment il peux récupérer son honneur, et s'il y est parvenu. Parfois seule une mort honorable peux laver le déshonneur, et le nain (ou la naine) partira dans les lieux les plus périlleux pour y chercher la mort la plus glorieuse possible.




***

*** Langue***

Leur langue est le Khazalid, aussi rude que ce peuple et le territoire qu'ils occupent, elle est assez gutturale et semble abrupte au premier abord.
Mais c'est aussi une langue très complexe, jouant sur les suffixes et les préfixes pour changer, ou donner une nuance à un mot, une idée.
De plus selon qu'un même mot se trouve avant ou après un autre peut en faire énormément varier le sens.

-Dictionnaire Khazalid/Commun-

_Écriture :

Si les nains écrivent couramment leur langue en utilisant le lettrage commun, ils disposent néanmoins, et depuis bien plus longtemps que les hommes de leur propre écriture.
Celle-ci est basée sur les runes apprises par les géants. Simplifiés a l'extréme, puis par la suite augmenté de nombreux graphème supplémentaires, et elle n'a plus guère de pouvoir sur les choses. Les runes, tout comme la langue naine montre avant tout une idée, un sens, désigne un objet plutôt qu'une consonance.
Chaque rune est également associer à un son, et elles peuvent être utiliser comme de simple lettres.
C'est la seule connaissance de cette complexe écriture qu'en ont les autres races.

Il existe deux écritures runique. Le haut Khazalid, et le bas Khazad.
La première, conserve une forte puissance intrinsèque. Elle est utilisé dans les prières, et lors des cérémonies importantes. Écrites, ces runes une fois gravées dans la pierre, coulées de mithril puis chargés de magie offrent alors des effets précis, et non négligeables. Mais seuls quelques érudits, prêtres et grands forgerons savent en user.
Le bas Khazad -langue et écriture de tous les jours-, n'est quand a lui plus qu'une langue comme une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Race Naine   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Race Naine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Race Naine
» Debut de mon armée naine
» Armée naine
» [Blog] L'armée Naine du Thane Throndïn Murïnson
» Armée naine à 1500points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novérïah :: Serveur Novérïah :: Le monde de Novérïah et ses races-
Sauter vers: